Accueil Culture Littérature: Amadou Tidiane Cissé et «Les États offshore à l’épreuve du Pétro-terrorisme»

Littérature: Amadou Tidiane Cissé et «Les États offshore à l’épreuve du Pétro-terrorisme»

Les découvertes de gisements de pétrole et de gaz au début du 18è siècle ont été à la base de la prospérité économique de nombreux pays du monde tels que l’Arabie Saoudite, le Koweït, la Norvège, ou encore le Qatar. Cependant, on ne saurait occulter les expériences chaotiques que certains États du continent noir, notamment, les côtiers de l’Afrique sub-saharienne, ont connu suite à des découvertes, en mer, d’immenses accumulations naturelles d’hydrocarbures. Dans sa nouvelle œuvre intitulée «Les États offshore à l’épreuve du pétro-terrorisme», l’essayiste sénégalais, Amadou Tidiane Cissé, Inspecteur principal des douanes, fait un décryptage sur le pétrole et le gaz, deux denrées énergétiques, qui ont longtemps  dicté  les relations internationales  d’un monde  à l’épreuve d’un phénomène nouveau: le terrorisme.

Sous-titré, «Enjeux géopolitiques des découvertes pétrolières et gazières et défis sécuritaires dans le golfe de la Guinée», le livre de recherche du Colonel Cissé, Inspecteur principal des douanes,  a été publié, en février 2022, aux Éditions L’Harmattan, au Sénégal.

Inspecteur principal des douanes, Amadou Tidiane Cissé est actuellement en service à la Direction générale des douanes du Sénégal. Avec ce livre-ci, l’auteur signe sa deuxième publication en série essai. En rappel, «Terrorisme, la fin des frontière? Nouveaux enjeux de la coopération douanière en matière de sécurité au sahel» est son tout premier, publié en 2021 et traduit en anglais, aux mêmes éditions à Dakar.

L’exploitation de nouveaux gisements de pétrole et de gaz place le golfe de Guinée au milieu des convoitises étrangères des puissances étrangères des majors pétrolières et des groupes criminels. En effet, le golfe de Guinée est devenu le terrain d’expression des rivalités entre pays développés qui cherche à contrôler les ressources gazières du continent africain. D’ailleurs, c’est l’épicentre mondial de la piraterie et des criminalités maritimes après celui d’Aden, dans la péninsule arabique.

L’objectif de ce livre de recherche (essai), «Les États offshore à l’épreuve du Pétro-terrorisme: Enjeux géopolitiques des découvertes pétrolières et gazières et défis sécuritaires dans le golfe de la Guinée», selon l’auteur, est d’attirer les attentions sous régionales et internationales sur l’expansion des mouvements terroristes et narcotrafiquants (du long des côtes maritimes) dans les parties ouest et centrale du continent noir.

Le colonel des Douanes sénégalaise Amadou Tidiane Cissé

Le Colonel de douane-essayiste s’inquiète particulièrement pour la Côte d’Ivoire qui a subi sa toute première attaque terroriste, en mars 2016 et compte aujourd’hui plusieurs attaques qui ont visées sa partie Nord, or elle a récemment fait des découvertes de gisements de pétrole et de gaz sur son sol maritime (environ 2 milliards de barils de pétrole et 2400 milliards de pieds cube de gaz).

Aussi le Benin, autre pays partageant les larges dans sa zone australe, est sous les menaces terroristes dans sa partie Nord, notamment, dans les parcs W et du Pendjari.

L’ouvrage de recherche du Colonel Amadou Tidiane Cissé parle des défis sécuritaires que doivent relever les nouveaux Etats offshore, dans un contexte régional marqué par des découvertes de gisements de pétrole et de gaz : Sénégal, Côte d’Ivoire, Gambie, Nigéria, Ghana, Congo, Angola, etc. En effet, le golfe de Guinée est devenu, au cours des années 2000, l’épicentre de la piraterie et des criminalités maritimes. Les attaques qui s’y accentuent portent gravement atteinte aux transactions commerciales dont les industries pétrolière et gazière, dirigées par les majors occidentaux tels que Shell, British Petroleum (BP), Total Energies, Chevron, ExxonMobil.

Le Nigéria, en occurrence, qui détient l’essentiel des réserves gazières et pétrolières de la région, est la cible des pirates et peine, aujourd’hui, à satisfaire ses objectifs de production en combustibles fossiles. Pire, cela lui révèle comme un drame car selon le rapport du Global Terrorism Index (GTI, 2019), les 9% des décès enregistrés dans ce pays sont liés au pétro-terrorisme.

Fidèle à sa démarche d’archéologie des phénomènes qu’il place d’abord dans leur dimension historique tout en faisant l’état des lieux, l’auteur Cissé nous relate, dès les premières parties de l’ouvrage, l’histoire du pétrole et de ces réserves mondiales tout en soulignant les enjeux qui y sont mêlés dus aux positionnements des différents majors pétroliers.

En effet, Amadou Tidiane Cissé dresse une critique-analyse de l’importance stratégique des routes maritimes du pétrole et du gaz. Il attire, de façon notoire, les attentions sur la forte capacité d’adaptation des acteurs de la criminalité.

L’ouvrage du colonel Cissé mentionne aussi, l’expérience réussie de pays producteurs de pétrole et de gaz comme l’Arabie saoudite, la Norvège, le Qatar, avec un réinvestissement satisfaisant de la rente pétrolière et gazière dans des secteurs économiques stratégiques, et une mise en place de fonds intergénérationnels.

De ces faits, l’Inspecteur des douanes appelle à s’inspirer de leurs bonnes pratiques: mise aux enchères des blocs pétroliers, audit des coûts pétroliers, création de fonds souverains et de fonds de stabilisation pour éviter l’appréciation excessive de la monnaie, acquisition de parts de capital au sein des multinationales etc. Il évoque également, dans son œuvre, l’exemple chaotique de pays africains producteurs de pétrole et de gaz, ayant connu des drames économiques et sociaux, malgré leurs énormes gisements d’hydrocarbures.

Colonel Amadou Tidiane Cissé: «Un nombre important d’armes» des terroristes «provient des stocks nationaux»

D’ailleurs, l’accent mis à la fin de l’ouvrage sur les rivalités entre les puissances régionales et internationales illustre davantage cette approche qui fait de cet ouvrage une plate-forme de questionnements quant aux enjeux présents et futurs de l’exploitation des hydrocarbures dans un contexte de fortes rivalités régionales et internationales.

En revanche, loin de toutes ces contingences, ce livre de recherche, paru en pleines turbulences au niveau international avec la guerre opposant la Russie à l’Ukraine et les velléités vis-à-vis des pays de l’Organisation du traité de l’atlantique nord (OTAN), sonne comme une nouvelle alerte sur les incertitudes liées à la montée du péril terroriste combinée aux enjeux qui dépassent même les nouveaux États offshore du continent africain.

Inspecteur principal des douanes, Amadou Tidiane Cissé est actuellement en service à la Direction générale des douanes du Sénégal. Avec ce livre-ci, l’auteur signe sa deuxième publication en série essai. En rappel, «Terrorisme, la fin des frontière? Nouveaux enjeux de la coopération douanière en matière de sécurité au sahel» est son tout premier, publié en 2021, dans les mêmes éditions à Dakar.

Par Lassané SAWADOGO (Stagiaire)

Laisser un commentaire