Accueil Economie LONAB: de nouveaux points de vente

LONAB: de nouveaux points de vente

1057
0
L'huissier, Me Abdoulaye Ouédraogo, aidé par un volontaire pour le tirage

Des responsables de la Loterie nationale du Burkina (LONAB), assistés par un huissier, ont procédé ce jeudi 12 avril 2018, à un tirage au sort pour permettre à 143 personnes de gérer de nouveaux points de vente LONAB notamment à Ouagadougou.

Le Comptoir burkinabè des Chargeurs (CBC) a été quadrillé ce jeudi dans la matinée par environ une vingtaine de gendarmes pour sécuriser le tirage au sort des futurs responsables des 143 nouveaux points de vente qui seront ouverts sur le territoire national dont 77 à Ouagadougou.

L’Huissier chargé de la supervision du tirage, après avoir vérifié la légalité des documents, a également, sous la surveillance de la forte assistance, vérifié la régularité de l’urne installée devant le public. « L’urne est vide, transparente, donc elle est conforme », a affirmé après vérification Me Abdoulaye Ouédraogo qui s’est chargé par la suite de procéder au tirage.

Le directeur général de la Loterie nationale du Burkina (LONAB), Simon Tarnagda

Le tirage a été fait avec l’aide du public dont individuellement, des volontaires ont tiré les candidats mis dans l’urne. C’est après leur tirage que Me Ouédraogo, une dernière fois, vérifie dans la salle de conférence du CBC dont l’entrée était minutieusement filtrée, avant de les valider.

Après le tirage du titulaire, quatre autres suppléants sont également tirés au sort pour le remplacer en cas de désistement.

Le directeur général de la LONAB, Simon Tarnagda, présent à la cérémonie pour témoigner son attachement à la « transparence », a indiqué que cette même opération se déroule en simultanée dans les trois régions de la LONAB à savoir le Centre, l’Ouest et l’Est. Pour le premier responsable de la LONAB, cette politique vise à satisfaire les préoccupations des milliers de clients à travers le pays.

L’assistance lors du tirage de la LONAB

C’est à la suite d’un communiqué qui a été largement diffusé que la sélection a été faite en vue de toucher ceux qui sont intéressés à venir déposer leurs demandes, a rassuré M. Tarnagda, notant que sa structure s’est basée essentiellement sur des critères dont « être Burkinabè et ne pas être interdit d’exercer une activité commerciale ».

Créée en 1967, la LONAB est passée du statut d’établissement public à caractère industriel et commercial depuis novembre 1994, en société d’Etat sous la tutelle du ministère en charge de l’Economie et des Finances.

Avec un capital social, à la création de six millions de francs (6 000 000 FCFA), entièrement financé par l’Etat sous forme de moyens matériels, logistique, le capital social a atteint de nos jours la somme d’un milliard de francs (1 000 000 000 FCFA), selon des chiffres de l’institution.

Par Mathias BAZIE

Laisser un commentaire