Accueil A la une LONAB: Issaka Kaboré, heureux gagnant de 92 847 000 FCFA

LONAB: Issaka Kaboré, heureux gagnant de 92 847 000 FCFA

1631
0
Le directeur général de la LONAB , Simon Tarnagda ( à gauche), remettant le chèque de 92 847 000 FCFA à Issaka Kaboré, gagnant du 4+1 du 20 mars 2020

Le directeur général de la loterie nationale burkinabè (LONAB), Simon Tarnagda, a procédé ce lundi 30 mars 2020, à la remise de 92 847 000 francs CFA à Issaka Kaboré, heureux gagnant du 4+1 du 20 mars dernier, lors d’une cérémonie au siège de la structure située en plein cœur de Ouagadougou.

Le directeur général de la loterie nationale burkinabè ,(LONAB), Simon Tarnagda, a salué et félicité le gagnant à qui il a prodigué des conseils pour qu’il fasse bon usage de son gain. A cet effet, il a fait savoir au représentant du gagnant que la LONAB a, en son sein, une structure qui peut assister le gagnant pour un meilleur investissement. La LONAB a signé une convention de partenariat avec la Maison de l’entreprise du Burkina Faso (MEBF) qui se charge d’accompagner les heureux gagnants, a indiqué M. Tarnagda.

C’est avec seulement une mise de 1 800 F que l’agent administratif, Issaka Kaboré, marié, a joué au club n°15 976 Ouaga 1 le 26 mars 2020 où par le fait du hasard, il a trouvé la bonne combinaison du 4+1 qui lui vaut ce jour le chèque 92 847 000 FCFA.

Abdoulaye Kaboré, représentant du gagnant du 4+1 Issaka Kaboré

Le représentant de l’heureux gagnant, Abdoulaye Kaboré, a d’abord salué et remercié Dieu pour ce gain qui, à n’en point douter, changera positivement et profondément la vie de Issaka Kaboré. Cette somme, a-t-il assuré, sera utilisée à bon escient dans des projets structurants. Cet argent, a-t-il confié, sera investi dans l’immobilier.

Abdoulaye Kaboré au nom du gagnant qu’il représente a appelé les parieurs à continuer d’avoir confiance en la LONAB et à ne jamais cesser de jouer car certainement leur tour de chance viendra un jour.

Cette cérémonie s’étant tenue dans un contexte de la pandémie du Coronavirus, les participants en vue de se protéger et protéger les autres ont porté des cache-nez pour éviter l’infection.

Par Bernard BOUGOUM

Laisser un commentaire