Accueil A la une Marche du 22 janvier à Ouagadougou: «Il ne faut pas marcher pour...

Marche du 22 janvier à Ouagadougou: «Il ne faut pas marcher pour marcher»

Les conférenciers de l'Observatoire Indépendant des Valeurs Civiques et Citoyennes (OIVC)

L’Observatoire Indépendant des Valeurs Civiques et Citoyennes (OIVC), une organisation de la société civile se proclamant «apolitique» s’est prononcée, mercredi 19 janvier 2022, sur la marche du 22 janvier prochain à Ouagadougou. Selon cette organisation, «il ne faut pas marcher pour marcher», expliquant que cette manifestation est «inappropriée» dans un contexte de résurgence de la crise sanitaire.

L’Observatoire Indépendant des Valeurs Civiques et Citoyennes (OIVC) et son coordonnateur Idrissa Coulibaly, étaient face à la presse le mercredi 19 janvier 2022 à Ouagadougou. A l’occasion, l’organisation de la société civile a estimé que la marche populaire prévue se tenir le 22 janvier prochain à Ouagadougou était «inappropriée» et qu’il ne «faudrait pas marcher pour marcher».

Le coordonnateur Idrissa Coulibaly a souligné que leur organisation se désolidarisait  de cette marche, «qui revêt des agendas cachés».

Les conférenciers se sont également exprimés sur des sujets tels la tentative de coup d’État contre le président du Faso, qu’ils ont condamnée, les sanctions de la CEDEAO contre le Mali. Ils disent «soutenir le peuple frère du Mali», mais sont pour le retour à la démocratie dans ce pays.

Par Siaka CISSE (Stagiaire)

Laisser un commentaire