Accueil Culture Mariam Ouédraogo (Ayaan), actrice: « Le cinéma burkinabé est à l’image du cinéma...

Mariam Ouédraogo (Ayaan), actrice: « Le cinéma burkinabé est à l’image du cinéma africain »

5138
0

Belle, timide, cartésienne, Mariam Ouédraogo plus connue sous le nom de Ayaan pour le rôle qu’elle a joué dans « Le Testament » de Appolline Traoré, est actrice burkinabè. Elle  a joué dans un certain nombre de films, ce qui lui donne de l’expérience pour apprécier le cinéma burkinabè.

WakatSéra : Comment je dois te présenter aux lecteurs de WakatSéra?

Mariam Ouédraogo: Je m’appelle Mariam Ouédraogo et je suis actrice burkinabè

Comment es-tu devenue actrice?

J’ai commencé en 2004 à Bobo-Dioulasso  avec la série  « Le nouveau royaume d’Abou » et après ça je suis venue à Ouaga. Après un casting j’ai été retenue pour le tournage de la série  « Le testament » de Appolline Traore.

Et depuis, dans combien de films tu as joué?

Franchement je ne pourrai pas donner tous les films, parce qu’il y a beaucoup. Mais je peux donner quelques-uns. Le film qui m’a plus révélée c’est « Le testament ». Après j’ai fait « Congé de mariage », « Moi Zaphira », « La sacoche »…

Cela veut dire que ça marche pour Mariam Ouédraogo?

Ça ne marche pas trop, puisqu’à part le cinéma je fais autre chose. J’ai un pressing et une boutique de mèches.

Mariam Ouédraogo joue dans un film qui est en compétition au FESPACO 2017?

Non je n’ai pas de film en compétition

Quel film burkinabè en compétition tu apprécies particulièrement?

Je n’ai pas vu tous les films mais j’ai aimé « La frontière », « L’interprète »…

Et tu penses qu’un film burkinabè pourrait remporter l’Etalon d’or?

C’est mon souhait. J’espère qu’un film burkinabé va remporter l’Etalon d’or.

Cela veut-il dire que ton appréciation du cinéma burkinabè est bonne de façon globale?

Oui le cinéma burkinabé a beaucoup progressé. Il y a de plus en plus beaucoup de jeunes réalisateurs. Oui j’apprécie le cinéma burkinabé

Le cinéma burkinabè est-il à l’image du cinéma africain?

Même s’il y a beaucoup de chose à faire, je pense que le cinéma burkinabé est à l’image du cinéma africain.

Mariam KANDO

Laisser un commentaire