Accueil A la une Mort de sept personnes près de Tanwalbougou: un officier mis aux arrêts

Mort de sept personnes près de Tanwalbougou: un officier mis aux arrêts

811
0

L’officier aux commandes de l’opération suite à laquelle l’on a retrouvé sept personnes mortes à Boumoana près de Tanwalbougou le 29 juin a été́ relevé́ et mis aux arrêts, selon une information de radio Omega qui cite des sources militaires.

La radio précise que si aucune information n’a filtré, pour l’instant, sur l’identité de cet officier qui, selon nos informations a le grade de capitaine, cette interpellation est l’un des premiers actes de l’enquête administrative ouverte à l’Inspection générale des Forces armées nationales sur instructions du ministre de le Défense.

Dans une intervention, le Chef d’Etat-major général des Armées avait déclaré que, «si la responsabilité d’éléments des FDS était établie, les auteurs répondront de leurs actes conformément aux lois et règlements qui régissent les forces armées nationales».

Il faut rappeler que le 12 mai 2020, 12 villageois avaient trouvé la mort quelques heures seulement après leur interpellation par la gendarmerie de Tanwalbougou pour suspicion de terrorisme.

De nombreuses opinions craignent une action dirigée contre la communauté peule, dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. Des organisations oeuvrant en faveur des droits humains ont mis à l’index des exactions dans cet élan de lutte anti-terroriste.

Par Wakat Séra

Laisser un commentaire