Accueil A la une Opération Mana Mana: Air Burkina atterrit sur la RN4 à Saaba 

Opération Mana Mana: Air Burkina atterrit sur la RN4 à Saaba 

Le directeur général de Air Burkina, en gilet vert, nettoyant des saletés

Les employés de Air Burkina se sont mobilisés aux côtés des salariés d’autres structures sous la houlette du ministère en charge des Transports pour assainir, le samedi 28 mai 2022, une portion de la route nationale n°4 traversant Saaba, un quartier populaire situé à la sortie Est de Ouagadougou, à l’occasion de la journée de salubrité instituée par les autorités de la Transition. « C’est une expérience très gratifiante et ça permet de toucher, de voir la nécessité de se mettre ensemble pour pouvoir bâtir cette nation », a apprécié le directeur général de Air Burkina, Maxime Toé.

La Route nationale (RN) n°4 menant de l’échangeur de l’Est à la sortie de Saaba, a vibré aux sons des pelles, des râteaux, des balais, etc., ce samedi. Sous la direction du ministère en charge des Transports, cet axe, a été morcelé entre plusieurs structures étatiques et privées du pays, pour être assaini.

Munis de pelles, râteaux, gants, cache-nez, sachets biodégradables, bacs à ordures, entre autres, plusieurs dizaines de personnes, partagées en groupe ont nettoyé tout le long de la RN4 sur près de trois kilomètres, a-t-on constaté. Habillés pour la plupart, aux couleurs de leurs structures, les travailleurs de Air Burkina, répondant à l’appel de leur premier responsable, ont nettoyé et curé les caniveaux des deux abords de la RN4, sur près d’un kilomètre.

Le directeur général de Air Burkina, Maxime Toé

Commencé à 7H30, c’est à 10H passé de quelques minutes que l’activité a pris fin avec les remerciements des premiers responsables des structures réunies qui ont mené cette « Opération Mana Mana », une initiative des nouvelles autorités.

« Nous sommes là aujourd’hui dans le cadre de l’opération Mana-Mana qui est une initiative du Gouvernement pour insuffler la dynamique à toute la population, à toutes les couches de la société, pour l’amélioration de leur cadre de vie. Nous sommes un peuple digne et par conséquent nous devons être des corps sains dans des esprits sains », a déclaré Maxime Toé qui s’est réjoui car « femmes et hommes de Air Burkina se sont mobilisés autour de cette opération».

Des nettoyeurs d’ordures en pleine action

Il a félicité le Gouvernement pour cette initiative qui, dans la pratique, « est une expérience très gratifiante et ça permet de toucher, de voir la nécessité de se mettre ensemble pour pouvoir bâtir cette nation ». « Et ça commence par des petites actions comme ça. Et, l’exemple venant de la tête, nous responsables sommes donc interpellés à donner le bon exemple, à mettre la main à la pâte», a-t-il poursuivi.

«Voilà pourquoi aujourd’hui nous sommes là et j’espère que ça va continuer. Nous serons toujours engagés auprès du Gouvernement pour de telles initiatives », a-t-il rassuré, faisant observer que sur le terrain, « on se rend compte qu’on a besoin de montrer l’exemple car c’est la meilleure manière. Les populations veulent bien ces gestes même si elles étaient réticentes à se lancer parce ne voyant l’exemple venir d’en haut», a-t-il ajouté.

Des ordures sorties après le curage d’un caniveau

Le DG de Air Burkina a enchainé qu’« aujourd’hui, beaucoup de jeunes, femmes et hommes, nous ont accompagnés dans le mouvement que nous avons fait en mettant la main à la pâte». «Ce qui est plus intéressant à souligner, c’est qu’ils ont même promis de continuer l’exercice et c’est le but recherché par cette « Opération Mana Mana », a salué Maxime Toé, espérant que dans «un court terme, un futur très proche, toute la ville de Ouagadougou soit dans une seule dynamique d’assainissement au point de venir une ville très propre, agréable à vivre».

Dans les caniveaux, jonchaient des ordures de toutes sortes dont des bidons, des pneus, des tissus de pagnes, des sachets, des sacs, des cartons, des planches, des pots de yaourt… Ces caniveaux ont été curés en plus des balayages des autres saletés et les touffes d’arbustes.

Des ordures stockés dans des sachets

Tout au long de l’activité, des gendarmes et policiers portant des gilets à l’effigie de l’Office national de la sécurité routière (ONASER), ont sécurisé les nettoyeurs de la rue.

Des séances d’animation de l’ONASER pour tenir en haleine les nettoyeurs, des sensibilisations, des retrouvailles, des séances photos ont été aussi les temps forts de cette journée de nettoyage et d’assainissement pour rendre les cadres de vie sains.

Des citoyens ont encouragé l’action mais souhaité que les mairies puissent beaucoup disponibiliser les bacs à ordures afin de faciliter cette opération.

Par Bernard BOUGOUM

Laisser un commentaire