Accueil Dernière Actu Organisations pour l’unité africaine: « Le destin de l’Afrique ne change pas...

Organisations pour l’unité africaine: « Le destin de l’Afrique ne change pas parce que la France a changé de président ! »

Des membres de la Coalition des organisations panafricanistes pour les Etats-unis d’Afrique (COPEUA) ont, au cours d’une conférence de presse ce jour 10 mai 2017, donné leur position relative à l’élection de Emmanuel Macron, nouveau président français.

« Le destin de l’Afrique ne change pas parce que la France a changé de président ! », ont-il martelé. Ils disent ne pas attendre de miracle pour l’Afrique suite à l’élection de Macron. Et d’ajouter que « certains dirigeants africains auront à collaborer avec leur petit-fils de qui ils recevront des instructions ».

Somme toute, le constat est clair selon la Coalition des organisations panafricanistes pour les Etats unis d’Afrique : « Ces gens ne viendront pas développer l’Afrique par pitié pour les Africains ». Ils ont la conviction qu’il appartient aux Africains de travailler pour sortir leur continent de l’ornière. Et à les en croire, cela passe par l’unité africaine. Du reste, la Coalition initie le samedi 13 un cross dans ce sens sous le thème : « Ensemble, allons à l’unité africaine des peuples à la base ».

Par cette activité, ils entendent « traduire l’existence d’une conscience populaire bien imprégnée des enjeux de l’unité africaine sur divers plans ». Aussi, le message qui sera lu au siège de la représentation au Burkina Faso de l’institution va « interpeller sur la nécessité de trouver rapidement les voies pour une Afrique unie ». Pour ces organisations panafricanistes, il s’agit aussi de « créer une synergie d’actions entre les mouvements activistes en général et ceux de jeunesse en particulier pour promouvoir l’intégration des peuples ».

Sont attendus à la manifestation les membres des associations et réseaux engagés pour le développement et/ou l’unification de l’Afrique, les élèves et étudiants, les partis politiques…

Boureima DEMBELE

Laisser un commentaire