Accueil A la une Ouagadougou: Armand Béouindé annonce une opération «Coup de poing» contre la délinquance...

Ouagadougou: Armand Béouindé annonce une opération «Coup de poing» contre la délinquance juvénile

Le maire de Ouagadougou, Roland Armand Pierre Béouindé

Le maire de Ouagadougou, Roland Armand Pierre Béouindé, a annoncé ce mercredi 24 février 2021, à l’issue de la deuxième session extraordinaire du Conseil municipal, une opération « Coup de poing » contre les activités en lien avec la délinquance et la dépravation juvéniles.

A Ouagadougou comme dans bien d’autres villes du Burkina Faso, on constate des fléaux très dangereux qui prennent de l’ampleur et qui poussent à la délinquance la jeunesse. Il s’agit notamment de la consommation abusive de l’alcool frelaté ou l’alcool tout court, vendu dans des kiosques pour la plupart non autorisés, et aussi les bars à chicha qui s’ouvrent et qui sont de véritables lieux d’intoxications que de promotion de la toxicomanie.

La mairie de Ouagadougou, à en croire son premier responsable, compte prendre le problème à bras le corps. « Nous sommes en train de travailler avec les Polices municipale et nationale pour voir comment nous allons contrer ce fléau. Et très bientôt vous allez voir dans la ville de Ouagadougou que nous allons faire une opération Coup de poing pour fermer tous ces lieux de délinquance et de dépravation de notre jeunesse », a affirmé M. Béouindé qui fait observer que lors de leur rencontre, les conseillers dans le point des informations diverses et des questions d’intérêts, ont soulevé ces fléaux et bien d’autres actes d’incivisme notamment les nuisances sonores, les nuisances publiques, l’occupation du domaine public et l’intervention de la Police municipale.

Armand Béouindé interpelle les populations à une « vigilance de proximité », voulant que les associations aussi jouent leur rôle. « C’est ce qu’on appelle la participation citoyenne aux actions de développement de nos collectivités. Vraiment nous incitons toutes les associations de quartier à gérer leur proximité de telle sorte que s’il y a une nuisance, ils puissent régler ça déjà entre eux dans le cadre du bon voisinage et du vivre-ensemble », s’est e/xprimé le maire de la capitale burkinabè.

« Si vous vous rendez compte que dans votre quartier, il y a une personne qui a installé un bar, qui fait du tapage nocturne, qui empêche vos enfants d’étudier, si vous avez une association dans le quartier, c’est de rencontrer le propriétaire pour attirer son attention sur la nuisance en question pour l’amener à la raison. Au cas échéant maintenant, si ça continue c’est de déposer une plainte en bonne et due forme au niveau des autorités municipales et nous allons intervenir », a conclu le Bourgmestre de Ouagadougou.

Par Bernard BOUGOUM

Laisser un commentaire