Accueil A la une Ouagadougou: des militants promettent de « conduire » Kadré Désiré Ouédraogo à Kosyam

Ouagadougou: des militants promettent de « conduire » Kadré Désiré Ouédraogo à Kosyam

Les militants et sympathisants du mouvement « Agir ensemble pour le Burkina », ont promis ce jeudi 19 novembre 2020, lors d’un meeting animé à la Place de lq Nation à Ouagadougou, de « conduire » son candidat à la présidentielle, Kadré Désiré Ouédraogo, à Kosyam, le palais présidentiel du Faso.

Plusieurs centaines de personnes ont assisté ce jour au meeting du mouvement « Agir ensemble » à la place mythique de Ouagadougou où un grand podium dressé pour la circonstance distillait des sons en hommage à Kadré Désiré Ouédraogo, surnommé KDO. Ces admirateurs de l’ex-Premier burkinabè, se disent convaincus que leur leader sera élu au soir du 22 novembre car, dans un Burkina qui est à la « croisée » des chemins face à de nombreuses difficultés dont l’insécurité persistante, seul lui est en mesure de sauver le Burkina Faso.

Le choix de la Place de la Nation n’est pas fortuit. « C’est le signe de la victoire de Kadré Désiré Ouédraogo », a signifié Ivonick Somé qui a ajouté que le choix de ce lieu historique est aussi une marque de solidarité de « Agir Ensemble » avec les Forces de défense sécurité (FDS).

Le meeting en cette place pleine de sens montre qu' »avec KDO, bientôt, la paix reviendra dans le pays. Cette place également marque une insurrection des urnes en faveur de KDO », a poursuivi M. Somé galvanisé par les cris du public.

« Nous avons choisi de proposer au peuple burkinabè, un nouveau chemin, une nouvelle approche de nos défis politiques, sociaux et économiques », a déclaré Kadré Désiré Ouédraogo au public qui l’écoutait religieusement. « L’homme étant à l’origine et à la finalité de tout processus de développement, nous avons choisi de faire du développement de la ressource humaine, notre priorité », a enchaîné l’ex-président de la commission de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).

Le champion de « Agir ensemble » a poursuivi en indiquant que « c’est pourquoi, (ils ont)  érigé l’éducation au rang des priorités des priorités ». « Il nous faut revaloriser la fonction enseignante, accroître les infrastructures scolaires et universitaires », a-t-il soutenu.

La santé sera le deuxième grand chantier de développement humain du candidat Kadré Désiré Ouédraogo. La protection de l’environnement sera une préoccupation gouvernementale de tous les instants du candidat qui bénéficie du soutien de 12 partis politiques.

L’hygiène et la salubrité ne sont pas oubliées par le candidat KDO qui compte aussi sur la culture, les arts et le sport, pour complèter le tableau pour avoir des hommes et des femmes « épanouis et fiers de leur identité ».

« L’économie nouvelle que nous voulons vous instaurer sera bâtie sur les ressources humaines et sur les infrastructures », a souligné KDO qui a estimé que « tous ces efforts seront vains sans la sécurité, la bonne gouvernance, la réconciliation et la cohésion sociale ». C’est pourquoi, dans cette même veine, il a dit qu’il fera de ces domaines, « le socle de politique économique et sociale » du Burkina.

Le candidat qui prend part pour la première fois à une élection présidentielle, a aussi indiqué que « la restauration de l’autorité de l’Etat se fera par la gouvernance par l’exemple ». Enfin ce candidat compte, entre autres, comme nouvelles approches, « réformer l’administration publique pour la dépolitiser ».

Par Bernard BOUGOUM

Laisser un commentaire