Accueil A la une Élections 2020 au Burkina : le mouvement SENS face à la population...

Élections 2020 au Burkina : le mouvement SENS face à la population de Karpala

Le parti Servir et Non se Servir (SENS) de Maître Guy Hervé Kam a tenu, ce jeudi 19 novembre 2020, un meeting-concert sur le terrain du King dans le quartier populaire Karpala à Ouagadougou, pour inviter les électeurs à voter ses candidats pour les élections législatives de 2020.

« Servir et Non se Servir » n’a pas voulu trahir son nom dans la soirée du jeudi 19 novembre 2020, dans le terrain du King à Karpala. Le mouvement SENS a donné du sens à son existence dans le quartier de Karpala en servant une soirée entièrement chaude de musique à travers un meeting-concert à la population de Karpala.

Ce concert-meeting, à entendre Baimanai Angelain Poda, porte-parole de la campagne, est une manière pour le mouvement SENS de « venir à la rencontre de la jeunesse » avec des artistes du quartier que les jeunes connaissent pour passer leur message. Le mouvement a invité les habitants de Karpala, non seulement, à voter pour eux. Ce fut aussi l’occasion pour les membres du SENS de les montrer comment voter le mouvement sur la liste électorale législative du Kadiogo.

M. Poda se dit convaincu et confiant que leur message est passé et il pense qu’ils ont bien fait de choisir ce « système » parce qu’ils n’ont pas « la force et les moyens d’organiser des meetings dans les stades » et les remplir « recto verso ».

« Nous sommes venus vous voir pour vous dire que nous sommes ensemble (et que) vos problèmes sont nos problèmes. Vos problèmes (étant) nos problèmes, c’est ensemble que nous allons résoudre ces problèmes-là », à déclaré Angelain Poda, devant la population de Karpala.

En effet, à l’entame de ses propos M. Poda a fait savoir à la population de Karpala que le mouvement SENS est constitué de plusieurs personnes qui veullent travailler en synergie avec le peuple à la différence de ceux qui viennent « en costume cravate, (qui) ne se mélangent pas au peuple ». « Nous, nous sommes avec vous », « on vous ressemble, nous sommes tous pareils », a affirmé M. Poda.

La vie du mouvement SENS à Karpala, selon le porte-parole M. Poda, repose sur les épaules de la population de Karpala. Pour lui, « si le mouvement SENS ne vit pas à Karpala », c’est à cause de la population de Karpala ; cependant, « si le mouvement SENS vit à Karpala » c’est encore grâce à cette même population.

Il a, en outre, révélé qu’après les législatives, ils reviendront vers la population de Karpala. Ils continueront « les formations des femmes » et tous leurs sièges « seront transformés en des lieux d’écoute de la population », dans le but de venir en aide aux habitants de Karpala sur les problèmes « administratifs », des problèmes de « justice » qu’ils auront à faire face.

Oumpounini MANDOBIGA (Stagiaire)

Laisser un commentaire