Accueil Communiqué de presse Ouagadougou: des voleurs de motos et de bouteilles de gaz aux arrêts

Ouagadougou: des voleurs de motos et de bouteilles de gaz aux arrêts

738
0

Le Commissariat de Police de l’Arrondissement de Nongr-Mâasom (CPA-NGM) dans sa lutte contre le grand banditisme et l’insécurité urbaine a démantelé deux réseaux de malfaiteurs, l’un spécialisé dans les vols d’engins à deux roues et des agressions à main armée, l’autre dans les cambriolages des dépôts de bouteilles de gaz butane. 

Premier groupe

Ce groupe est spécialisé dans les vols d’engins à deux (02) roues et agressions à main armée. En effet, c’est le 23 novembre 2017 à 04 heures 30 minutes, que OUEDRAOGO Boukaré a été conduit à nos services par un groupe d’individus du secteur N°18, quartier Somgandé de la ville Ouagadougou pour flagrant délit de vol d’un vélomoteur dans un domicile. Une enquête a été aussitôt ouverte et a permis de mettre hors d’état de nuire les autres membres de la bande que sont les nommés ZOUNGRANA Tanga Saidou et SIMPORE Salif. Elle a aussi permis de saisir:
– Un (01) trousseau de soixante-neuf (69) clés limées;
– Un (01) arrache-clou;
– Une (01) tenaille;
– Deux (02) machettes;
– Une (01) cagoule et une (01) paire de gants.

S’agissant de leur mode opératoire, les nommés OUEDRAOGO Boukaré et SIMPORE Salif opèrent soit par des agressions à main armée tantôt par effraction des portes d’entrées et fenêtres des domiciles ciblés à l’avance. En effet, leurs forfaits sont souvent commis aux heures tardives de la nuit. Lorsqu’ils parviennent à s’introduire dans un domicile, leurs cibles privilégiées sont les engins à deux (02) roues. Les engins sont recélés par le nommé ZOUNGRANA Tanga Saïdou.

Deuxième groupe

Quant au second groupe, c’est le 24 novembre 2017 à 04 heures 30 minutes en partance pour Nagrin pour l’interpellation du nommé ZOUNGRANA Tanga Saidou recherché pour recel de vélomoteurs, que les éléments de la Brigade de Recherches et d’Intervention ont aperçu deux (02) individus conduisant un tricycle transportant des bouteilles de gaz butane à proximité du cimetière route Saponé. Ces deux (02) individus ont pris la fuite à la vue des policiers. Ces faits ont attiré l’attention des éléments qui se sont lancés à leur poursuite. Ils ont réussi à les appréhender dans la zone à habitation spontanée de Nagrin.

L’enquête a permis d’interpeller les autres membres que sont les nommés NAKOULMA Ousmane, OUANGA Halidou, BILGO Saïba, SIMPORE Salif, BILGO Ousmane, COMPAORE Alexandre et YERBANGA Idrissa. Elle a aussi permis la saisie les objets suivants:
– un (01) trousseau de dix-sept (17) clés de démontage;
– une (01) clé molette;
– deux (02) couteaux;
– deux (02) tournevis;
– Une (01) corde.

Le mode opératoire de cette bande est quasi identique à celui du précédent groupe. En effet, cette bande opère aussi par effraction sur les portes d’entrées des dépôts de bouteilles de gaz butane. Les bouteilles de gaz de six (06) kg sont privilégiées par cette bande. Le butin est transporté à l’aide d’un tricycle dans la zone non-lotie de Nagrin avant d’être écoulé.

Le butin saisi aux mains des deux (02) bandes se compose de :
– quatorze (14) vélomoteurs de diverses marques;
– un (01) tricycle;
– cent quarante-neuf (149) bouteilles de gaz dont:
– cent six (106) bouteilles vide de six (06) kg de marque Sodigaz et Shell;
– quarante-deux (42) bouteilles chargées de six (06) kg;
– une bouteille vide de 12 kg de marque Oryx.
– Un téléviseur écran 32 plasma.

A ce stade de nos investigations, nous restons convaincus que ces malfrats sont loin d’avoir vidé leurs sacs. C’est le lieu de lancer un appel à toutes les personnes qui auraient été victimes de vol de bouteilles de gaz et d’engins à deux (02) roues de se présenter à nos services pour la suite de l’enquête.

C’est l’occasion de remercier tous ceux qui prêtent main forte aux forces de sécurité nuit et jour pour leur permettre de mener à bien leur mission de sécurité publique. Un appel est donc lancé à l’endroit des populations à davantage coopérer avec les forces de sécurité afin qu’ensemble, nous puissions réduire de façon considérable l’insécurité dans notre ville.

Nous vous rappelons les numéros verts qui sont: le 17 pour la Police Nationale, le 16 pour la Gendarmerie Nationale et le 1010 pour le CNVA.

La Police Nationale, une force publique au service des citoyens

Division de la Communication et des Relations Publiques de la Police Nationale

Laisser un commentaire