Accueil Société Prytanée Militaire de Kadiogo: 21 exclus pour insuffisance de résultats

Prytanée Militaire de Kadiogo: 21 exclus pour insuffisance de résultats

3968
0
Elèves du PMK et des autorités militaires.

Vingt-un élèves sur 530 ont été exclus du Prytanée militaire de Kadiogo (PMK), une école militaire dans le Centre burkinabè qui accueille des élèves de plusieurs nationalités, pour insuffisance de résultats, après l’année scolaire 2016-2017, selon son commandant Ismaël Diaouari, à une cérémonie ce vendredi 26 mai.

Avec un effectif de 530 élèves contre 486 l’année précédente, le PMK a enregistré un taux de passage en classe supérieure de 92,24% contre 98% en 2016 et 90,92% en 2015 et ce dans l’attente des résultats des examens de fin d’année, a confié le commandant Diaouari. Seulement 20 élèves ont été autorisés à reprendre leur classe, a-t-il poursuivi.

Ces élèves qui sont composés de 356 garçons et 174 filles, sont issus de l’Afrique occidentale et Centrale. La majorité des élèves du Prytanée militaire de Kadiogo est Burkinabè, soit 433 et les 97 autres proviennent de douze nationalités.

Le commandant du PMK, Ismaël Diaouari

« La première satisfaction » au plan académique, selon le commandant Ismaël Diaouari, « réside dans le fait que toutes les activités pédagogiques ont été conduites dans leur intégralité sans perturbation », notant que les examens militaires de la Préparation Militaire élémentaire (PME) et de la Préparation Militaire Supérieure (PMS), auxquels sont soumis les élèves de seconde et de première ont enregistré un taux de 100% chacun ».

« Au plan des activités parascolaires, plusieurs enfants de troupe se sont illustrés dans des concours scolaires auxquelles l’école a pris part à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays » et un s’est classé premier dans sa catégorie après sa participation au concours de la francophonie dénommé « Promotion de Langue française », a indiqué le premier responsable de l’école.

Au cours de la cérémonie, les élèves les plus méritants, notamment, Wendata Dao de la classe de 6ème et major du premier cycle et Kouadjo Sylvestre (major du second cycle) se sont vu décerner des prix d’encouragement.

Les enseignants récipiendaires

Quant aux enseignants, six d’entre eux ont été faits chevalier de l’ordre national, une expression de reconnaissance du commandement.

Créée en 1951, le Prytanée Militaire de Kadiogo (PMK), qui se nommait dès le début, Ecole militaire préparatoire africaine de Ouagadougou, se donnait pour vocation, entre autres, « la scolarisation des enfants » de soldats de l’armée coloniale. Mais à parti de 1963, l’école s’est ouverte à tous les enfants du pays dans le but de les former intellectuellement et physiquement.

Daouda ZONGO 

Laisser un commentaire