Accueil Sport Qatar 2022: les Français de Ouaga rêvent d’une troisième étoile

Qatar 2022: les Français de Ouaga rêvent d’une troisième étoile

0
Des supporters français célébrant à Ouagadougou la qualification des Bleus en finale avec l'ambassadeur Luc Hallade

Des Français ont assisté, mercredi 14 décembre 2022, depuis la résidence de l’ambassadeur de France à Ouagadougou, à la victoire des Bleus face au Maroc (2-0) en demi-finale du Mondial Qatar 2022. S’ils reconnaissent, avec le diplomate français Luc Hallade, une victoire «difficile» des champions du monde en titre face à de «vaillants» Lions de l’Atlas, ces supporters des champions du monde en titre rêvent d’une troisième étoile que leur équipe ira chercher dimanche face à l’Argentine de Lionel Messi.

Des ressortissants français se sont retrouvés, ce mercredi 14 décembre 2022, à la résidence de l’ambassadeur de France à Ouagadougou, pour suivre avec l’ambassadeur Luc Hallade, la demi-finale de l’équipe de France de football qui était opposée au Maroc.

Dans une ambiance conviviale, ces supporters, pour la plupart, sont confiants pour ce match du dernier carré de ce Mondial, mais tout de même méfiants face à une équipe marocaine qui a prouvé, selon eux, qu’elle mérite d’être là à ce rendez-vous historique. «Le Maroc n’est pas là par hasard. Il a battu des équipes comme la Belgique, l’Espagne, le Portugal. Donc ce n’est pas encore gagné pour la France», souligne Sébastien avec son ami Fabrice  qui s’attendent à un match «difficile» pour les Bleus.

L’ambassadeur Luc Hallade espère voir la France décrocher sa troisième étoile dimanche contre l’Argentine en finale du mondial Qatar 2022

Les champions du monde en titre, eux, n’auront pas laissé le temps au doute de s’installer dans leurs esprits face aux Lions de l’Atlas. Les hommes de Didier Deschamps ont réalisé un début de match prédit par le capitaine Hugo Lloris en conférence de presse d’avant match. Ils ont pressé d’entrée de jeu les Marocains et ont réussi à trouver la faille dès la 5e minute de jeu grâce au latéral très offensif, Théo Hernandez (1-0, 5e). Scénario idéal pour les Bleus qui ont obligé le Maroc à sortir de sa zone de confort, la défense, et à proposer du jeu, ce qui lui était reproché depuis le début de la compétition.

Cueillis à froid par cette ouverture de score précoce, les hommes de Walid Regragui ne se sont pas résignés et ont regardé les champions du monde en titre dans les yeux, en leur tenant tête. Les Marocains vont même faire plus que jeu égal avec l’ogre français en se créant des situations intéressantes comme cette belle frappe à la 10e minute du milieu de terrain Azzedine Ounahi, bien sentie par le capitaine Hugo Lloris.

Emmanuel Pasquier, supporter des Bleus

Malgré une sortie prématurée du capitaine et patron de la défense marocaine, Romain Saïs, à la 21e minute, les Lions de l’Atlas vont continuer de pousser jusqu’à faire douter l’équipe de France donnée favorite de cette opposition. Les supporters français avec l’ambassadeur à leurs côtés vont être traversés par un dernier frisson juste avant la pause, avec cette belle retournée acrobatique de Selim Amallah à la 44e minute. Mais la balle est sortie par le gardien Lloris bien vigilant sur sa ligne, comme très souvent dans ce tournoi. Soulagement et applaudissements dans la foule de supporters français.

Ainsi, les hommes de Deschamps entrent dans les vestiaires avec cet avantage d’un but au compteur. Mais les Bleus n’ont pas rassuré dans ce premier acte, leurs supporters présents ici à Ouagadougou à la résidence de l’ambassadeur. «La France n’est pas souveraine. Le Maroc a fait jeu égal, et peut revenir dans le match au retour des vestiaires», analyse Fabrice qui croit tout de même à une victoire finale des Français avec une avance de deux buts (3-1) avec un but de Mbappé.

Domination des hommes de Walid Regragui, des supporters français moins sereins

En seconde mi-temps, les 22 acteurs se livrent à nouveau à une vraie bataille, avec comme enjeu, la qualification en finale pour le Graal. Les Marocains continuent de mettre la pression sur les Français, cherchant à revenir au score. La rencontre est par moment hachée, à l’image de ce tacle non maîtrisé de Amrabat à la 51e minute sur Mbappé qui est resté un instant au sol. Inquiétude dans les rangs des supporters français, finalement soulagés de voir le natif de Bondy se relever sans peine.

Deux minutes plus tard, à la 53e, la défense française est prise en tenaille par une situation chaude des Marocains. L’ambassadeur Luc Hallade et ses compagnons supporters ont été soulagés par ce sauvetage de Jules Koundé devant un joueur marocain qui était prêt à envoyer le cuir au fond des filets.

Les supporters français de Ouagadougou chantonant la Marseillaise avec l’ambassadeur au début du match France-Maroc en demi-finale du mondial Qatar 2022

Domination des hommes de Walid Regragui, des supporters français moins sereins. «Il faut que la France se bouge, elle subit trop les assauts marocains. Les occasions pleuvent. J’avais prédit 2-1 pour la France, mais je reviens sur ma position», s’inquiètent Éric Gontambeau et son épouse de la figure que montrent Antoine Griezmann et les siens.

Les Lions de l’Atlas ont âprement disputé la rencontre mais n’ont pas réussi à concrétiser leurs moments forts. Et comme cela arrive très souvent dans ce sport, ils ont été punis pour leur manque de réalisme. Après un petit numéro du virtuose Kylian Mbappé dans la défense marocaine, le nouvel entrant Randal Kolo Muani, qui venait de prendre la place de Ousmane Dembélé, va marquer à la 79e minute, le but du 2-0 pour son tout premier ballon touché. Quelle entrée!

Le rêve d’une troisième étoile pour les Bleus

Ainsi, les hommes de Deschamps prennent le large sur les Marocains abattus par ce deuxième but. C’est donc assez tranquillement que les Bleus ont déroulé dans ces derniers instants de la rencontre pour remporter ce duel et obtenir leur billet pour rejoindre l’Argentine en finale. L’ambassadeur Luc Hallade s’est dit content de la victoire des Français et espère les voir gagner leur finale contre l’Argentine dimanche prochain. Mais il a aussi salué la performance des «vaillants» Marocains qui ont tenu la dragée haute face aux hommes de Didier Deschamps.

Quant à la finale de dimanche prochain contre l’Albiceleste de Messi,  les supporters français de Ouagadougou la voient «rose», eux qui se sont dès lors mis à rêver d’une troisième étoile. «Je suis plus confiant pour ce match que celui du Maroc», confie Sébastien qui voit les Bleus l’emporter face aux Argentins. Emmanuel Pasquier s’attend lui, à un match tout aussi difficile que celui contre le Maroc, mais espère voir la France décrocher sa troisième étoile.

Rendez-vous est donc pris pour le dimanche 18 décembre à 15H GMT pour cette grande finale entre Lionel Messi et Kylian Mbappé, les deux stars du Paris Saint-Germain. La petite finale se joue la veille, samedi, entre le Maroc et la Croatie, pour la troisième place.

Par Siaka CISSE