Accueil Communiqué de presse Réouverture des mosquées: la FAIB réagit suite aux manifestations

Réouverture des mosquées: la FAIB réagit suite aux manifestations

La grande mosquée de Ouagadougou, va-t-elle retrouver son monde d'antan? (Ph. cath.ch)

A la suite des manifestations de certains musulmans qui exigent la réouverture des mosquées fermées dans le cadre de la lutte contre le Coronavirus, la Fédérations des associations islamiques du Burkina (FAIB), à travers ce communiqué informe le public sur les conditions à prendre avant l’effectivité de la levée de la fermeture.

Communiqué

La Fédération des associations islamiques du Burkina (FAIB) porte à la connaissance des fidèles musulmans et de toute la communauté nationale que dans la perspective de la réouverture des mosquées, une rencontre a eu lieu le jeudi 30 avril 2020 avec le ministre en charge du Culte. Il ressort de cette rencontre que la FAIB doit patienter encore un peu par rapport à sa volonté de réouverture des mosquées, eu égard à l’évolution de la maladie et le temps de mettre à niveau les mosquées, eu égard à l’évolution de la maladie et le temps de mettre à niveau les mosquées conformément aux mesures barrières préconisées par le ministère de la santé.

En prélude donc à la réouverture prochaine des mosquées, la FAIB invite les responsables des lieux de culte musulmans à préparer les mosquées et à s’assurer de la mise en œuvre des mesures suivantes :

-Désinfection régulière des mosquées ;

-Aération des mosquées par l’ouverture des portes et des fenêtres et ou par la ventilation

-Lavage et désinfection des mains avant d’accéder à la mosquée ;

-Prise des ablutions à la maison autant que possibleavant de se rendre a la mosquée ;

-Prise de température par thermo flash a l’entrée des mosquées

-Port obligatoire de masque ou cache nez;

-Utilisation des tapis individuels autant que possible lors de chaque prière;

-Libération immédiate des mosquées après chaque prières;

-Interdiction de se serrer les mains avant et après les prières ;

-Abstention de participer à la prière en groupe pour ceux présentant les symptômes de la maladie (rhume, toux fièvre, mal de gorge, maux de tête, etc.);

-Sensibilisation dans les mosquées sur la maladie par les imams et les prêcheurs ;

-Affichage des messages de prévention contre le coronavirus.

En outre, il est demandé aux responsables des structures de gestion des mosquées, le respect des consignes suivantes à la reprise des prières collectives :

-Terminer la prière d’Icha et de Tarawih au plus tard à 20h30 pour prendre en compte les contexte du couvre-feu (21h00 à 4h00)

-Suspendre les assises de Tafsirs et privilégier la diffusion par les médias (radio, TV, réseaux sociaux);

-Suspendre la recherche de la nuit du destin (kiyamoulaye) dans les mosquées et l’Itikaf si les conditions du couvre-feu restent inchangées ;

-Éviter les prises de repas communautaires à la rupture du jeûne, le soir dans les mosquées et privilégier la distribution des kits a chaque jeûneur.

Actant que le jeûne de Ramadan a lieu dans un contexte particulier de la propagation de la maladie, la FAIB invite les musulmans du Burkina Faso à faire de ce Ramadan un mois de riposte spirituelle contre la pandémie du COVID19 dans notre pays en redoublant d’efforts dans la prière, les invocations, la bienfaisance, la solidarité, l’amour et la fraternité.

Nous prions Allah Le Tout Puissant de répandre sa miséricorde dans notre cher pays le Burkina Faso.

Fait a Ouagadougou, le 30 avril 2020

Pour le président du presidium

Le president délégué

El Hadj Boubacar YUGO

Officier de l’Ordre National

Laisser un commentaire