Accueil Economie Réouverture du Cappuccino: la victoire de la vie sur la mort et...

Réouverture du Cappuccino: la victoire de la vie sur la mort et le terrorisme

254
0
SHARE

La réouverture du Cappuccino, attaqué par les terroristes en janvier 2015, a eu lieu, ce samedi 10 juin 2017, en présence des membres du gouvernement burkinabè, de diplomates en poste à Ouagadougou et d’anciens clients, sous haute sécurité.

Le restaurant café Cappuccino a remis les couverts, sous haute sécurité. Tout a été changé à l’intérieur du café : le décor, les meubles et surtout la sécurité, qui a été renforcée, selon Gaetan Santomenna, le propriétaire : « Du point de vue sécuritaire, nous avons travaillé avec les pompiers de Paris. Nous avons des vitres blindées, nous avons 16 points de contrôle. Nous avons un réseau d’incendie intérieur, un réseau de renouvellement d’air. Nous aurions construit un établissement à Paris, à Rome ou à Milan, on serait dans les normes».

Selon le ministre burkinabè des Infrastructures, Eric Bougouma qui a représenté le gouvernement à la cérémonie « l’ouverture du Cappuccino est un grand jour. C’est la victoire de la vie sur la mort ». Et au ministre de la Communication Rémi Fulgance Dandjinou d’ajouter : « Vivre et avancer » sont essentiels,  malgré les événements douloureux qui se sont passés sur ces lieux.

Le ministre Bougma (à droite) en compagnie du propriétaire des lieux

Pour lui, « La réouverture du Cappuccino est l’expression de la volonté d’un homme de redonner la vie et surtout la volonté d’un pays qui a envie de continuer à avancer. Dans ces éléments douloureux, il a su tourner la page. Il a su se rendre plus fort. »

Le Cappuccino a rouvert officiellement ses portes, mais les premiers cafés seront servis aux clients le 15 juin 2017.

Après donc le Splendid Hôtel et le bar Taxi Brousse, c’est au tour du café Cappuccino de rouvrir ses portes plus d’un an après l’attentat terroriste du 15 janvier 2016 qui avait fait une trentaine de morts parmi lesquels plusieurs membres de la famille du propriétaire du café Cappuccino. Les terroristes avaient détruit et incendié une partie du café.

Boureima DEMBELE

Laisser un commentaire