Accueil A la une Roch Kaboré et Blaise Compaoré à Abidjan

Roch Kaboré et Blaise Compaoré à Abidjan

L’ancien chef de l’État burkinabè, Roch Marc Christian Kaboré se rend, ce jeudi, aux Émirats Arabes Unis pour des raisons de santé. Un contrôle de routine selon certains. Dans ce pays, le président déchu devrait bénéficier dans de meilleurs délais d’une prise en charge plus adéquate, selon l’Agence d’information du Burkina (AIB). Mais pour Roch Kaboré, la route d’Abu Dhabi est passée par Abidjan en Côte d’Ivoire où vit en exil, depuis 2014, son prédécesseur Blaise Compaoré. Simple coïncidence due à la programmation des vols? Non, affirme une source qui pense que «quelque chose a été préparée».

Roch Marc Christian Kaboré, sur accord des autorités de la Transition burkinabè, se rend, le jeudi 11 août 2022, aux Émirats Arabes Unis pour subir des traitements sanitaires.

En effet, selon certaines sources, l’ex-chef d’État connaît dans ces jours des soucis de santé et avait d’ailleurs manifesté le désir de se rendre dans ce pays pour des soins. D’autres personnes proches de l’ex-président qui avait visiblement perdu du poids lors de sa première apparition publique après sa chute, affirment quant à eux que ce séjour à Abu Dhabi sera consacré à des consultations de routine.

Ce séjour émirien a été rendu possible en accord avec les autorités de la Transition et Ouagadougou avait par ailleurs œuvré à diligenter ce voyage singulier tant dans le traitement des formalités administratives mais également, le gouvernement burkinabè semble vouloir se rassurer sur l’état de santé de l’ancien président, qui une fois en terre émiratie, devrait bénéficier d’une prise en charge bien adéquate et cela dans les meilleurs délais. Du reste, Roch Marc Christian Kaboré est accompagné de son médecin personnel, le cardiologue Evariste Dabiré.

En tout cas, c’est à bord d’un vol commercial que Roch Kaboré a atterri à Abidjan dans la matinée de ce jeudi. Dans la ville ivoirienne, il a été accueilli par le ministre-conseiller de Alassane Ouattara, Ally Coulibaly, celui-là même qui faisait partie de la délégation de l’ancien président Blaise Compaoré, lorsque ce dernier était venu à Ouagadougou, du 7 au 9 juillet, sur invitation du président du Faso, le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba. C’était dans le cadre de la rencontre entre les anciens présidents du Faso et l’actuel, pour parler réconciliation nationale. C’est le même Ally Coulibaly qui était porteur de la lettre de demande de pardon adressée par Blaise Compaoré à la famille de son «frère et ami» Thomas Sankara et aux familles de toutes les personnes tombées sous son magistère.

Visiblement, c’est le ministre-conseiller Ally Coulibaly qui gère ce dossier qui pourrait s’inviter dans le court séjour abidjanais de Roch Kaboré qui reprend sa route vers les Emirats Arabes Unis, ce vendredi. Mais les deux anciens présidents qui ont sans doute beaucoup à se dire, vont-ils se rencontrer? Peut-être…

Roch Marc Christian Kaboré, homme d’État burkinabè, est né le 25 avril 1957 à Ouagadougou et a présidé aux destinées du Burkina Faso du 29 décembre 2015 au 24 janvier 2022, date à laquelle il a été renversé par des militaires avec à leur tête l’actuel président de la transition, le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba.

Par Lassané SAWADOGO (Stagiaire)

Laisser un commentaire