Accueil A la une SadiOR Mané et le Sénégal se taillent la part du…Lion!

SadiOR Mané et le Sénégal se taillent la part du…Lion!

Sadio Mané en or

Sadio Mané, élu Ballon d’or africain au titre de l’année 2022. Pas surprenant, vu la classe avec laquelle le virtuose sénégalais a déroulé son talent ces dernières années, non seulement sur les terrains africains, mais également sur les pelouses européennes, notamment celle du temple d’Anfield dont il était l’un des seigneurs, avec son désormais ex-coéquipier de Liverpool, Mohamed Salah. Ironie du sort, c’est avec le «petit pharaon» son concurrent direct dans la course au trophée de meilleur joueur africain de l’année que l’idole de tout un peuple a tout gagné avec Liverpool, coupe d’Angleterre et coupe de la Ligue.

Mais le championnat leur a filé entre les pieds, tout comme ils ont échoué à la porte de la gloire européenne, le Real de Madrid de Karim Benzema ayant été plus fort que les Reds, qui ont été frustrés de ce titre qui aurait couronné leur relative belle saison 2021-2022. Ironie du sort encore, c’est contre l’étincelant Mo Salah, que le virevoltant attaquant sénégalais accrochera à la crinière des Lions de la Teranga la première étoile de champion d’Afrique. Ironie du sort enfin, c’est le feu follet de Bambali qui a mis fin aux ambitions de Mohamed Salah et de ses compatriotes de participer à leur 4e fête du football mondial, en leur barrant la route de Qatar 2022, sur un dernier pénalty de…Sadio Mané.

Mais en dehors de la consécration de Sadio Mané, en or pour la deuxième fois après 2019, c’est une véritable razzia que le Sénégal a opérée lors de cette cérémonie de distinctions à Rabat au Maroc, ce jeudi. En effet les Lions se sont simplement taillés la part du…lion. Ils ont fait main basse sur les trophées les plus en vue, du titre africain de meilleure équipe nationale qui est revenu au Sénégal à celui de meilleur joueur tombé dans l’escarcelle de Sadio Mané, le tout nouveau sociétaire du mythique club allemand du Bayern de Munich, en passant par celui de meilleur entraîneur qui est allé au brillant Aliou Cissé, celui du meilleur jeune ayant été raflé par Pape Matar Sarr, alors que le meilleur but de l’année a été l’œuvre de Pape Ousmane Sakho, le Sénégalais du Simba SC de Tanzanie.

La moisson a été simplement bonne et toute la nation sénégalaise peut être fière de ses fils. L’année du foot africain a donc été sénégalaise et c’est en toute logique que les supporters des Lions de la Teranga ont commencé à rêver de la plus haute marche du podium au Qatar. Rien de plus normal, «El Tactico» le sélectionneur national aux sympathiques dreadlocks disposant d’un groupe qu’il connaît bien et dont certains sont dans sa tanière depuis des années. La rigueur de l’ancien défenseur, tant dans les vestiaires que sur le banc en ont fait un excellent meneur pour qui la place de titulaire se mérite non pas sur le papier mais sur le terrain.

Félicitations aux Lions sénégalais mais Qatar 2022, c’est déjà du 21 novembre au 18 décembre. Et ça c’est un autre match!

Par Wakat Séra

Laisser un commentaire