Accueil A la une Mali: des tirs sur la base de Kati, l’Armée malienne rassure

Mali: des tirs sur la base de Kati, l’Armée malienne rassure

Des tirs ont été entendus, vendredi 22 juillet 2022 à l’aube, à Kati, cœur de l’appareil militaire malien et lieu de résidence du président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, rapporte l’AFP. L’Armée malienne rassure sur sa page Facebook, que «la situation est sous contrôle et le ratissage est en cours pour débusquer les auteurs et leurs complices».

Jamais la base militaire de Kati n’avait été la cible d’une attaque jihadiste, jusqu’à ce vendredi 22 juillet 2022 à l’aube, où des tirs ont été entendus, selon des témoins à l’AFP.

L’Armée malienne, elle, parle d’une «attaque terroriste» qu’elle a repoussée, affirmant que celle-ci a été menée par deux véhicules piégés bourrés d’explosifs aux environs de 5 heures du matin.

Le Chef d’Etat-major Général des Armées parle de «deux assaillants neutralisés», assurant que «la situation est sous contrôle et le ratissage est en cours pour débusquer les auteurs et leurs complices». Il a par ailleurs invité les populations à vaquer à leurs occupations habituelles.

Si l’attaque n’a pour l’heure été revendiquée, elle a néanmoins ciblé une base stratégique de l’Armée malienne. En effet, Kati situé dans la proche banlieue de Bamako, abrite la principale base militaire du Mali où habitent les principales autorités militaires maliennes, notamment le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, et son ministre de la Défense, le colonel Sadio Camara.

À l’aube, à la même heure que les tirs de ce vendredi, des hommes armés, identifiés par l’Armée comme membres de la Katiba Macina affiliée à Al-Qaïda, ont attaqué des postes de contrôle, une gendarmerie et un camp militaire dans six attaques coordonnées, dont l’une dans la localité de Kolokani, à une centaine de kilomètres au Nord de Bamako.

Par Siaka CISSE (Stagiaire)

Laisser un commentaire