Accueil Communiqué de presse Sahel: l’actualité des opérations de la force Barkhane

Sahel: l’actualité des opérations de la force Barkhane

La force française Barkhane encore prise pour cible au Mali (Ph. illustration)

Ceci est un communiqué de la force Barkhane sur ses opérations dans le Sahel, dans le cadre de la lutte contre les attaques armées.

En coopération avec les différentes armées partenaires, la Force Barkhane poursuit son effort dans la région dite des « trois frontières » en menant des opérations de harcèlement dans le Gourma et le Liptako.

L’actualité a été tristement marquée par la mort au combat de 5 militaires de la force Barkhane cette semaine.

Le lundi 28 décembre, en début de matinée, lors d’une mission d’escorte entre Hombori et Gossi, un véhicule blindé léger (VBL) de la Force Barkhane a été atteint par un engin explosif improvisé. En dépit de l’intervention immédiate de l’équipe médicale présente dans le convoi et des soins prodigués. Les trois soldats, le brigadier-chef Tanerii Mauri et les chasseurs de première classe Dorian Issakhanian et Quentin Pauchet du 1er régiment de chasseurs de Thierville-sur-Meuse occupant le véhicule, n’ont pas pu être ranimés.

Le matin du 2 janvier, au cours d’une mission aux environs de Ménaka au Mali, leur VBL a été atteint par un un engin explosif improvisé. Le sergent Yvonne Huynh et le brigadier Loïc Risser, du 2e régiment de hussards de Haguenau, n’ont pas survécu. Un troisième militaire a été blessé, son diagnostic vital n’est pas engagé.

Manoeuvres de harcèlement dans la région de Ndaki

Du 14 au 23 décembre, une Unité légère de reconnaissance et d’intervention (ULRI) n°1 malienne renforcée d’un sous-groupement du Groupement tactique désert (GTD) Lamy a conduit une manoeuvre de harcèlement dans la région de Ndaki. Au cours de cette opération qui a permis de bousculer l’ennemi, les troupes maliennes et le SGTD ont saisi de nombreuses ressources dont un pick up, 6 motos, deux AK-47 et des munitions.

Les actions de partenariat de combat continuent

Au Mali, dans les différentes emprises de la Force Barkhane, les forces armées maliennes poursuivent leur formation à Gossi, Tombouctou ou encore à Ménaka, dans de nombreux domaines tels que le secourisme au combat, la topographie, etc.

Laisser un commentaire