Accueil A la une Sud-Ouest du Burkina: Qu’est-ce qui bloque le processus de lotissement à Legmoin ?

Sud-Ouest du Burkina: Qu’est-ce qui bloque le processus de lotissement à Legmoin ?

1175
0
Le maire de la commune de Legmoin, Bongouna Appolinaire Hien et son premier adjoint au maire Simon Dah

Entamé il y a quelques mois, dans la commune de Legmoin, dans le Sud-Ouest du Burkina, le processus de lotissement est actuellement en arrêt et pour cause, des individus se réclamant représentants des propriétaires terriens, ont adressé une note à la mairie affirmant qu’ils n’acceptent pas céder leurs terres.

L’opération de lotissement suivait son cours, selon le maire de la commune de Legmoi, Bongouna Appolinaire Hien, qui était face à la presse ce samedi 8 février 2020, à Ouagadougou, jusqu’à ce qu’il ait reçu la note de quatre signataires. «On a bien commencé. Jusqu’au niveau des études, ça s’est bien passé», a déclaré le maire Hien.

Il a confié à la presse que la validation du plan a été faite par un comité qui était composé de 30 conseillers, des religieux et des coutumiers, notamment. «On devrait passer à la dernière étape qui était l’implantation des bornes et c’est quand l’entrepreneur est venu pour le bornage que je me suis retrouvé avec une note où il y a quatre signataires qui disent qu’ils représentent les propriétaires terriens et qu’ils refusent de donner leurs terres», a-t-il poursuivi.

Le maire dit ne pas comprendre la réaction de ces personnes et accuse son prédécesseur de vouloir mettre des bâtons dans ses roues. Pour lui, c’est une histoire de politique, sinon il n’y a pas de conflit, affirmant que la population même s’impatiente pour voir leur commune lotir. «Comme un peu partout, on essaie d’empêcher (ses concurrents) d’engranger des résultats pour venir dire après qu’il a échoué, dans le but de pouvoir revenir. C’est politique», a dit M. Hien.   

Des solutions pour résoudre le souci

«Le chef de terre qui nous a accompagné jusqu’à là a été récupéré par ces gars parce qu’ils sont de la même famille et lui aussi il est signataire de la note. Mais je crois qu’il a compris parce que ça fait une semaine qu’on s’est appelé et il m’a dit qu’il sait que s’il ne grouille pas pour que lotissement ait lieu, c’est qu’il n’y aura plus jamais de lotissement à Legmoin car en tant que chef de terre, s’il refuse, il ne va plus autoriser quelqu’un d’autre à venir lotir. Donc ça sera une perte pour Legmoin», a relaté le maire de la commune. «Il m’a dit de venir on va trouver des sages et d’autre vieux qui ont été témoins qu’on avait délimité cinq km de rayon pour la commune, où la mairie est libre de faire toute réalisation qu’elle voudrait, pour que la population sachent que si on vient, ils doivent céder leurs terre », a-t-il poursuivi.   

Selon le maire Apollinaire Hien, les quatre signataires même faisaient partie du comité de réflexion et de sensibilisation qui devrait sensibiliser la population par rapport au bâtiments qui devaient être touchés par l’opération d’implantation des bornes et à l’issue de ça, ça devait être le recensement des propriétaires terriens et des habitants pour passer à la dernière phase qui est l’attribution.

Bilan de mandat du maire

Malgré quelques soucis, le maire a présenté un bilan satisfaisant de son mandat à mi-parcours. Il a soutenu qu’il a eu des réalisations dans le domaine scolaire, sanitaire d’accès à l’eau, notamment. Il a dit avoir construit un Collège d’enseignement général, une maternité, trois complexes scolaires, quatre forages et réhabilité d’autres, la réfection des locaux de la mairie et la construction d’une maison de formation des femmes en métiers.

Les projets en cours constituent entre autres la construction d’un marché à bétail qu’il dit nécessaire car le Ghana qui fait frontière avec la commune vient s’approvisionner en bétail. Il y a également la construction de 20 boutiques au marché et la réalisation de quatre forages de plus, notamment.

Par Daouda ZONGO

Laisser un commentaire