Accueil A la une Tabaski: Covid-19, cette « invitée » indésirable à craindre

Tabaski: Covid-19, cette « invitée » indésirable à craindre

389
0
Le président du Faso (boubou rayé) et son gouvernement toujours attendu sur le front contre le COVID-19

28 juillet, 21 nouveaux cas de Covid-19 dont 15 à transmission communautaire. 27 juillet 2020, 11 cas dont 5 importés et 6 à transmissions communautaires. Ce sont là les derniers chiffres , inquiétants, sur la situation de la Covid-19 au Burkina Faso. Et le moins que l’on puisse dire; c’est que la maladie à Coronavirus est en passe de reprendre l’ascenseur.

Cela est encore une crainte, mais continuera-t-il de l’être après les regroupements pour les investitures de candidats à la présidentielle qui ont drainé un monde fou et après la célébration de la Tabaski, ce vendredi 31 juillet? Il est vrai que le Cercle d’Etudes, de Recherches et de Formation islamiques (CERFI) et l’Association des Elèves et Etudiants musulmans au Burkina (AEEMB) ont insisté, à travers un communiqué, sur le respect des mesures barrières, mais force est de constater qu’il existe, de façon générale, une baisse de vigilance quant à ces dispositions pour rompre la chaîne de transmission de la Covid-19. En rappel, cette loi imposant le port du masque qui est désormais foulée au pied par une population qui pense que la maladie est derrière nous. Pauvre cache-nez qui est venu en sauveur mais a perdu aussitôt sa popularité.

C’est dans cette ambiance que les musulmans du Burkina Faso et ceux d’ailleurs célèbrent ce 31 juillet l’Aid El Kébir. Et la Covid-19 risque d’être cette invitée indésirable qui restera, même après la fête!

Par Wakat Séra

Laisser un commentaire