Accueil Communiqué de presse Togo: et que vive toujours le dialogue!

Togo: et que vive toujours le dialogue!

Des citoyens togolais dans l'attente d'exercer leur droit de vote (Ph. d'archives)

A travers cette déclaration datée du 18 février 2019, l’Alliance pour la défense de la patrie (ADP), prend acte, de concert avec la Convergence citoyenne panafricaine (CCP), du déroulement du scrutin législatif du 20 décembre 2018 au Togo et, tout en regrettant son boycott par certains partis de l’opposition, félicitent les «filles et fils» de ce pays pour leur sens du dialogue sous la houlette de la Communauté économique et de développement de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO).

«Le 20 décembre 2018 s’est tenue l’élection législative au Togo. Il s’est agit pour les électeurs Togolais de procéder au choix de leurs représentants au parlement.

L’ADP, Alliance pour la défense de la patrie, et la CCP, la Convergence citoyenne et Panafricaine, deux organisations de la société civile Burkinabè, légalement constituées œuvrant dans le domaine des droits humains, de la promotion de la citoyenneté et du panafricanisme, prennent acte du scrutin législatif du 20 décembre 2018 au Togo.

Le 05 décembre 2017, l’ADP et la CCP à travers une déclaration conjointe intitulée TOGO: APPEL AU DIALOGUE ET A LA PAIX DES BRAVES, et publiée dans les colonnes de journaux Togolais, faisaient les recommandations suivantes: «Considérant les liens historiques entre le Burkina Faso, notre pays, et le Togo et les conséquences néfastes que pourraient avoir la crise Togolaise sur le dynamisme de notre espace commun, la CEDEAO, nous citoyens Ouest Africains appelons:

–         Les acteurs politiques du Togo et les Organisations de la société civile à se retrouver autour d’une table de dialogue inclusif afin de crever tous les abcès;

–         Les garants de la tradition et les communautés religieuses au Togo à mener un plaidoyer auprès de la classe politique Togolaise (pouvoir, opposition) à s’investir pour une sortie de crise à travers le dialogue;

–         L’organisation sous régionale, la CEDEAO, à mettre tout en œuvre pour créer un cadre de dialogue sincère à même de briser la méfiance entre les acteurs politiques Togolais pour une sortie durable de crise;

–         L’union Africaine et l’ONU à accompagner pleinement la CEDEAO pour mettre les frères politiques Togolais  autour d’une table de dialogue.

C’est donc pour nous une énorme satisfaction de constater que les filles et fils du Togo s’étaient retrouvés quelques jours après notre appel, autour d’une table de dialogue à la recherche d’une paix des braves sous l’égide de la CEDEAO. Le dialogue sous la conduite des Présidents de la Guinée Conakry et du Ghana aura connu des avancées notables. Les pourparlers auront tout autant été confrontés à des divergences et des difficultés.

Les nombreux défis de développement actuels auxquels sont confrontés les pays membres de la CEDEAO d’une façon générale et le Togo en particulier, doivent amener les forces vives Togolaises à encore privilégier la voie des urnes plutôt que d’emprunter un chemin insurrectionnel dont les conséquences sont dévastatrices. Le boycott des élections du 20 décembre 2018 par certains partis de l’opposition n’était pas une bonne marche pour la consolidation de la démocratie au Togo.

Nous appelons de ce fait le Président du Togo, son Excellence Faure Gnassingbé Eyadema, à renouer le dialogue avec l’opposition politique afin de créer les conditions d’une paix durable. C’est aussi l’occasion d’appeler la CEDEAO à créer un environnement serein pour la continuité du dialogue inter-togolais.

Vive le dialogue et la paix des braves au Togo! Vive la solidarité entre les peuples dans l’espace de la CEDEAO!»

Association Alliance pour la défense de la patrie (ADP)

Abraham Badolo (Président)

 

Laisser un commentaire