Accueil Economie Transport: CIMFASO réceptionne 50 wagons estimés à 10 milliards FCFA

Transport: CIMFASO réceptionne 50 wagons estimés à 10 milliards FCFA

2499
0
Reception de 50 wagons à CIMFASO

L’usine de fabrique de ciment, CIMFASO à Ouagadougou a réceptionné jeudi 17 août à son siège à la sortie Nord de la capitale burkinabè, 50 wagons d’une valeur estimée à près de 10 milliards FCFA qui viennent renforcer son parc automobile de 500 camions.

Les cinquante wagons qui serviront de transport de Clinker (un constituant du ciment), entre autres, constitue la première phase du projet d’acquisition de 200 wagons, selon le directeur général de CIMFASO, Inoussa Kaboré.

Le directeur général de CIMFASO, Inoussa Kaboré, Ph. Daouda ZONGO @wakatsera.com

« Il était nécessaire d’innover », a affirmé M. Kaboré pour qui « ce projet est une révolution en terme de transport, de logistique » qui « va permettre d’être en accord avec les textes » à la matière et de « générer à peu près 50 emplois ».

Selon le ministre des Transports, de la Mobilité urbaine et de la Sécurité routière, Souleymane Soulama, l’acquisition de ces wagons par CIMFASO, « constitue une révolution de l’industrie » burkinabè. « Cela vient soulager tout ce qui est transport sur la route », a-t-il souligné, exhortant les promoteurs de CIM Metal group à « augmenter le nombre de wagons et à passer par les chemins de fer.

Ce projet est accompagné par ECOBANK BURKINA et SITARAIL. Pour le représentant de SITARAIL, Lazare Banssé, « c’est un partenariat efficace, dynamique qui permet à CIMFASO de profiter de l’expertise de SITARAIL en matière de logistique, ce qui l’aidera à acheminer ses matières premières » pour approvisionner ses usines de ciment à Abidjan (CIM IVOIRE en construction), CIMASSO en chantier à Bobo (Ouest burkinabè) et à Ouagadougou (CIMFASO).

Photo de famille

Quant au directeur général de ECOBANK BURKINA, Cheikh Travaly, « c’est un projet novateur en terme d’industrie mais également un facteur d’intégration sous régionale très important et aussi une forme de désenclavement du Burkina ». Une vision qu’ont « bien comprise » les responsables de ECOBANK.

CIM Metal group qui a son siège social à Ouagadougou, intervient dans différents secteurs tels que la cimenterie, la métallurgie, le transport, le transit et l’alimentaire. Il souhaite s’imposer comme le « référentiel industriel au Burkina, en Afrique de l’Ouest et l’Afrique en général ».

Daouda ZONGO

Laisser un commentaire