Accueil Monde Un bureau de liaison entre les deux Corées s’ouvre à Kaesong

Un bureau de liaison entre les deux Corées s’ouvre à Kaesong

Un nouveau pas dans le rapprochement entre les Corées du Nord et du Sud. Les présidents Kim Jong-Un de la Corée du Nord et Moon Jae-in de la Corée du Sud ont ouvert ce vendredi 14 septembre 2018, un bureau de liaison conjoint dans le Nord. Selon plusieurs médias, il s’agit d’une « sorte » d’ambassade commune entre les deux pays dans la localité nord-coréenne de Kaesong.

Alors que les échanges entre les Etats-Unis et la Corée du Nord semblent dans l’impasse depuis le sommet entre Donald Trump et Kim Jong-Un le 12 juin à Singapour, les deux Corées ont convenu d’ouvrir, ce vendredi 14 septembre 2018, un bureau de liaison commun. À en croire nos confrères, ce bureau est situé à Kaesong, à quelques encablures de la frontière inter-coréenne, au cœur d’une ancienne zone industrielle conjointe que Séoul a fermé il y a deux ans, suite aux essais nucléaires et balistiques nord-coréens. Cette inauguration marque, à entendre nos confrères, un signe de plus dans la détente initiée cette année par les deux « frères ennemis ».

Ils laissent entendre que pour la première fois depuis la guerre de Corée (il y a 70 ans), les fonctionnaires sud et nord-coréens pourront se rencontrer et communiquer 24h/24, et 365 jours par an. Ils n’auront plus besoin de recourir aux anciennes lignes de téléphone ou de fax, des lignes souvent interrompues lors de disputes entre Nord et Sud.

Ils voient en ce signe de rapprochement plusieurs avantages pour ces deux pays. En effet, dans cette ambassade de facto, travaillera de façon permanente une vingtaine de Sud-Coréens, et autant de Nord-Coréens. De plus, ce bureau de liaison permettra de discuter de nombreux projets de coopération, par exemple dans le secteur des transports transfrontaliers, a précisé Séoul. Cette ouverture est perçue par nos confrères comme un signe très tangible du rapprochement inter-coréen initié cette année. Néanmoins, ils restent persuadés que sans progrès sur la question nucléaire, les projets supervisés par le bureau ne seront pas nombreux.

 « Le président sud-coréen, Moon Jae-In se rendra à Pyongyang  le mardi 18 septembre prochain. Et il cherchera à convaincre le dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un de reprendre les pourparlers de dénucléarisation avec les Etats-Unis » ont confié nos sources.

Alimatou SENI (Stagiaire)

Laisser un commentaire