Accueil A la une Ziniaré: les étudiants contre des «mesures anti-étudiants»

Ziniaré: les étudiants contre des «mesures anti-étudiants»

583
0

L’Union générale des étudiants burkinabè (UGEB) condamne dans cette déclaration parvenue à Wakat Séra, ce lundi 6 juillet 2020, «l’insouciance et le mépris» des autorités universitaires de la commune de Ziniaré, toute chose qui rendrait difficiles les conditions d’études. En conséquence, les étudiants, sous la coordination d’un comité d’initiative, annoncent des actions les jours à venir pour la satisfaction de leur plateforme revendicative.

Déclaration sur les conditions de vie des étudiants au centre universitaire de Ziniaré

Camarades étudiantes et étudiants,

Le Comité d’Initiative (CI), vous souhaite une bonne reprise des activités académiques dans ce contexte de crise sanitaire marquée par la pandémie de la COVID-19 et sa gestion scabreuse par les autorités politiques et universitaires. Le CI saisit cette occasion pour revenir sur la situation des étudiants du Centre Universitaire de Ziniaré (CUZ). Notre centre universitaire qui a vu le jour le 19 novembre 2019 reste confronté à de nombreuses difficultés sur le plan académique, infrastructurel et social.

En effet, sur le plan académique, les étudiants du centre universitaire sont confrontés à l’application des mesures anti-étudiants consacrées dans le nouveau régime d’études. On a entre autres l’imposition des 12 de moyenne comme condition de passage au lieu de 10, le renvoi en première année en cas de redoublement, la composition de sessions uniques de rattrapages, la remise en cause du système de crédit consacré par le LMD sur les conditions d’inscriptions, etc. Le seul argument récité par les autorités pour appliquer de telles mesures est que le centre forme dans des filières professionnalisantes. Pourtant, malgré la nature de ces filières les autorités n’y voient pas la nécessité de doter le centre de bibliothèque ni de laboratoire à plus forte raison d’une connexion internet Wifi.

Sur le plan des infrastructures et de la mobilité des étudiants, le centre ne dispose pas de site propre. Les étudiants sont obligés de squatter les locaux du Conseil Régional du Plateau central. La voie qui mène au centre est totalement impraticable surtout en cette période de saison pluvieuse mettant perpétuellement les étudiants dans la crainte, l’angoisse et l’insécurité. Aussi, la mise en circulation des bus au profit des étudiants annoncée à grand renfort de publicité ne prend pas en compte les étudiants du CUZ.

Sur le plan social, les étudiants du CUZ sont laissés à eux même par les autorités du CENOU. Aucune disposition n’est prise pour leur hébergement ni pour leur prise en charge sanitaire; pas de cité universitaire, pas de MUNASEB. Le contexte de la pandémie à Covid-19 n’a rien changé quant à l’attitude des autorités. Au niveau de la restauration si le service est assuré il n’en demeure pas moins que c’est le même spectre de désolation. Les plats servis sont loin de répondre aux normes de qualité et de quantité. En effet, seulement 100 plats sont servis par repas pour une population de 170 étudiants. Le contingentement des plats servis viole les droits à l’alimentation des étudiants et le comité d’initiative ne saurait l’accepter. La qualité des plats servis reste à désirer. Cependant, la direction locale du CENOU reste sourde et muette face aux multiples interpellations. Ainsi, la prestataire a le loisir de limiter le menu à deux plats sous le prétexte que ce n’est pas rentable.

Camarades étudiantes et étudiants,

Pour toutes ces raisons le CI s’est réuni en Assemblée Générale Ordinaire avec les étudiants du centre pour adopter un programme d’activités assorti d’une plateforme revendicative le 13 juin dernier. Le sort de cette plateforme dépendra de notre mobilisation et de notre détermination. C’est pourquoi le CI condamne l’insouciance et le mépris des autorités universitaires vis-à-vis des préoccupations des étudiants et exige des solutions; appelle les étudiants du CUZ à se mobiliser au sein de l’ANEB pour la réussite des actions à venir.

Non à la remise en cause des intérêts des étudiants!

Pain et liberté pour le Peuple

Le Comité d’Initiative

Laisser un commentaire