Accueil Société ZONTA international: Hélène Traoré Sanou aux commandes du club pour deux ans

ZONTA international: Hélène Traoré Sanou aux commandes du club pour deux ans

La présidente entrante, madame Hélène Traoré Sanou au micro, assistée de la responsable sortante, Sonia Zagré Minoungou

La nouvelle présidente du ZONTA international de Ouagadougou, madame Hélène Traoré/Sanou, a pris la commande du club, en succédant à Sonia Zagré/Minoungou, au cours d’une cérémonie de passation des charges qui a eu lieu le samedi 21 novembre 2020. Au cours de cette soirée, trois nouveaux membres adhérents au club ont été intronisés. « L’amour du service, le don de soi, le dévouement, l’amitié et la solidarité agissante dans notre club guideront mes pas », a déclaré madame Traoré qui a rassuré qu’elle poursuivra avec son équipe à travailler à promouvoir le statut de la jeune fille et de la femme au Burkina Faso.

Assistante de direction à la Société de fibre et textile (SOFITEX), et Sénateur de la JCI depuis 2000, ce sont entre autres les fonctions et valeurs incarnées par madame Hélène Traoré, qui avant d’entamer son propos, a traduit sa reconnaissance à l’équipe sortante et à tous les Zontiens et Zontiennes pour la confiance placée en sa personne. « Je suis très heureuse que mes pairs m’ont jugée digne d’assurer la responsabilité de présidente pour la biennale 2020-2022. Je mesure autant la confiance que vous me faites que le poids de la charge », a-t-elle dit avant d’assurer: « Je donnerai le meilleur de moi-même pour assurer les missions qui me sont assignées ».

La nouvelle présidente a reçu tous les attributs lui conférant le pouvoir pour les deux ans. Et, après avoir présenté son équipe, la présidente du ZONTA s’est réjouie que les « trois femmes dynamiques », les nouveaux membres, soient venues dans le club de service pour travailler de façon bénévole à améliorer la condition de la jeune fille et de la femme.

Les trois nouveaux membres adhérents à Zonta

Madame Traoré a signifié à l’assistance qu’il est « nécessaire de remobiliser le club sur son objectif à savoir l’amélioration des conditions de vies de nos sœurs, de nos filles et de nos mères qui vivent dans des situations difficiles ». Avec son groupe, elle va travailler aussi à « renforcer la gouvernance du club à travers l’application stricte des textes, à améliorer la situation financière du club et à innover dans la gestion du club », entre autres.

La nouvelle équipe de madame Traoré compte mettre « un point d’honneur sur la lutte contre la violence faite à la jeune fille ». Elle a appelé les Zontiennes, déjà à partir du 25 novembre, à porter des tenues à l’effigie du club entrant dans le cadre des « 16 jours d’activisme », pour interpeller les populations sur les pires formes de violences qu’endurent les jeunes filles et les femmes. Au cours de ces deux semaines, « c’est non violence aux femmes ! », a-t-elle soutenu.

« Nous avons réalisé les objectifs du club. Zonta a œuvré pour l’épanouissement des populations notamment celui de la jeune fille et de la femme » dans plusieurs domaines, a indiqué Sonia Zagré Minoungou, la présidente sortante.

Elle a précisé que le programme d’activités de son mandat 2018-2020 a été inspiré du programme de la présidente internationale et des orientations du gouverneur du district 18 à savoir la  lutte contre la violence exercée sur les femmes et les jeunes filles, la sensibilisation de l’arrêt de mariage précoce, forcé et de mariage d’enfant, le recrutement de nouveaux membres et enfin la visibilité et la reconnaissance du ZONTA.

Une vue des invités à la soirée du Zonta International

Durant les deux ans de son règne, elle a travaillé notamment à lutter contre le mariage précoce et d’enfant à Boulsa, à la visibilité du club, à recruter de nouveaux membres et à rechercher et renforcer le partenariat du ZONTA avec les autres associations sœurs.

Le ZONTA signifie « honnête, digne de confiance » en langue Indou. ZONTA club international a eu 100 ans d’existence le novembre 2019.

Le ZONTA est un club service International, interprofessionnel, apolitique et non confessionnel. Il regroupe des femmes et des hommes du monde entier qui exercent des responsabilités dans l’administration, le commerce, l’industrie, les professions libérales.

Par Bernard BOUGOUM

Laisser un commentaire