Accueil Société Pédiatrie Charles De Gaulle : une solution trouvée pour les 3000 enfants en...

Pédiatrie Charles De Gaulle : une solution trouvée pour les 3000 enfants en attente d’une intervention

557
0
Voici à quoi ressemblera les salles d'opération de la Pédiatrie

Le Centre universitaire pédiatrique Charles De Gaulle avait des difficultés pour prendre en charge de nombreux enfants en attente d’intervention chirurgicale. Mais ce problème est en voie d’être résolu avec la rénovation de salles d’opération grâce à une aide de Kids OR. La cérémonie officielle des travaux a eu lieu ce 5 septembre 2019 à Ouagadougou. 

De nombreux enfants, soit environ 3000 (chiffres à la prise de service de l’actuel ministre de la Santé), attendent de subir une intervention chirurgicale au Centre universitaire pédiatrique Charles De Gaulle, pour souvent sauver leur vie. Chirurgie viscérale pour certains, intervention au niveau des os, ou prise en charge des grands brûlés pour d’autres, ce sont ces types de patients concernés.

Garreth Wood, co-fondateur de Kids OR (à droite) remettant symboliquement du matériel au ministre de la Santé, Claudine Lougué

Malheureusement le plateau technique du centre de santé ne permet pas de prendre en charge tous ces malades et à temps.

Cet état de fait est en passe de devenir un souvenir. Pour cause, les premiers responsables de la Pédiatrie ont postulé et obtenu une aide de l’ONG Kids Operating rooms (KidsOR= salles d’opération pour les enfants) pour la rénovation et l’équipement du bloc opératoire. D’une valeur d’environ 500 mille dollars, cet appui permettra de remettre à neuf et d’équiper trois salles d’interventions entièrement avec du matériel de dernière génération, selon les mots du ministre de la Santé, Claudine Lougué, pour qui cette aide « enlève une épine du pied du gouvernement burkinabè ».

La cérémonie s’est déroulée en présence de la directrice du Centre de Santé (en habit jaune) et son personnel’ en arrière plan)

Pour le chef du service chirurgie de la Pédiatrie, Albert Ouandaogo, chirurgien pédiatre, « le cadre de travail a changé et cet appui desserre un peu l’étau des contraintes », si fait qu’« on pourra faire au-delà de ce que nous faisions ». Il explique également que « les missions de recherche et d’enseignement vont profiter de tout ça ».

Garreth Wood, co-fondateur avec son épouse de Kids OR a traduit la joie de son équipe d’apporter ce soutien, car pour eux, il s’agit d’augmenter la qualité des soins pédiatriques. Il a dit la disponibilité de sa structure à accompagner le gouvernement burkinabè dans l’amélioration de la prise en charge sanitaire des enfants, notamment sur le plan chirurgical. A l’en croire, 1,7 milliards d’enfants n’ont pas accès à des soins sanitaires de qualité et le sens de leurs actions, c’est de changer la donne.

Par Boureima DEMBELE

Laisser un commentaire