Accueil Société Concours d’improvisation Ouaga Eveil Toastmasters : quatre candidats, quatre gagnants

Concours d’improvisation Ouaga Eveil Toastmasters : quatre candidats, quatre gagnants

Ouaga Eveil Toastmasters a organisé au profit de ses membres un concours d’improvisation, le tout premier du mandat 2020-2021, le samedi 19 septembre 2020 à Ouagadougou. Luther Gäétan Bérémwidougou a été désigné par les juges comme 1er du concours qu’ils ont jugé très serré.

Cinq candidats étaient pressentis à se mesurer lors du concours d’improvisation organisé par Ouaga Eveil Toastmasters au profit de ses membres. Finalement ils étaient quatre, tous des nouveaux membres qui ont adhéré au club il y a moins d’un mois de cela, à s’être prêtés à l’exercice. Pour le tout 1er concours du mandat 2020-2021, c’est Luther Gäétan Bérémwidougou qui a ravi la première place à Oumou Thiombiano, et Arlette Ouédraogo, respectivement 2e et 3e. Bien entendu, c’est un sentiment de fierté que le 1er au concours a affiché. Cependant, il rappelle qu’il n’est pas le seul gagnant et que tous les concurrents ont gagné comme lui. Pour justifier ses propos, il confie que ce n’est pas le rang que l’on a occupé à l’issue du concours qui compte à Ouaga Eveil Toastmasters, mais ce que le concours a apporté de positif aux candidats.

Prenant exemple sur sa personne, il confie que participer à cet exercice lui a permis de franchir un cap, de vaincre sa timidité et de s’améliorer en ce qui concerne la prise de parole en public. D’après lui, c’est le plus que les trois autres ont gagné aussi. Pour ce qui le concerne, il affirme que cette première place qu’il détient, l’interpelle à faire mieux, à chercher l’excellence.

Chercher l’excellence, c’est d’ailleurs l’objectif de Toastmasters déclare le vice-président à l’éducation de Ouaga Eveil Alex Ouédraogo. Il confie que Toastmasters, est un cadre d’apprentissage de l’art oratoire, un cadre d’apprentissage pour devenir des leaders à travers les aptitudes, les rôles que jouent les membres et qui les gratifient en termes de leadership. Pour ce qui est du présent concours d’improvisation, il confie qu’il entre dans le programme normal de Toastmasters international. Selon ses explications, il est organisé au profit des membres afin de leur permettre de donner leur point de vue sur un sujet dont ils n’ont pas connaissance en une ou deux minutes. Il rappelle que l’argumentaire doit être composé d’une introduction, d’un développement et d’une conclusion.

Pour le présent concours, le vice-président affirme qu’il était demandé aux candidats de se placer dans la peau d’un chef d’entreprise chevronné qui doit donner des conseils aux jeunes afin de les amener à entreprendre et réussir en affaires. De son avis aucun des candidats n’a démérité. Il n’a d’ailleurs pas hésité à les féliciter pour leur courage surtout que tous sont de nouveaux membres. Il pense que leur courage doit servir d’exemple aux autres membres à se présenter aux prochains concours. « C’est la meilleure façon de se chalenger avec soi-même, d’être la meilleure version de soi-même, de se surpasser » a-t-il soutenu. « On ne perd jamais, on apprend, et on grandi » a-t-il renchéri.

Le même appel a été lancé par la juge en chef de ce concours, Jeannine Zangreyanonogho qui aussi a félicité les quatre candidats. De son avis, tous ont le niveau et tous méritent d’occuper la 1re place. Elle confie qu’à la délibération, les juges au nombre de cinq étaient d’avis que tous ont donné le meilleur d’eux-mêmes et que les résultats étaient très serrés. « Ils étaient très engagés, très dynamiques, très courageux et ils avaient de la prestance » a-t-elle soutenu.

Par Wakat Séra

Laisser un commentaire