Accueil Société Affaire Dabo Boukary: 29 ans après, l’UGEB demande une «instruction sérieuse» du...

Affaire Dabo Boukary: 29 ans après, l’UGEB demande une «instruction sérieuse» du dossier

967
1
Les responsables de l'UGEB

L’Union générale des Etudiants burkinabè (UGEB) a animé ce mercredi 15 mai 2019 une conférence de presse entrant dans le cadre du lancement des activités commémoratives du 29e anniversaire de l’assassinat de Dabo Boukary. L’UGEB a réitéré sa demande pour une « instruction sérieuse » du dossier de l’étudiant en médecine tué à sa septième année d’études.

Comme chaque année, le comité exécutif de l’UGEB organise des activités en lien avec la mort de Dabo Boukary pour réclamer justice pour leur camarade « lâchement » assassiné à la suite d’une manifestation à l’université de Ouagadougou, la plus grande académie publique du pays. Si certaines opinions estiment que depuis l’avènement de l’insurrection populaire de fin octobre 2014 et de la résistance victorieuse contre le coup d’Etat de mi-septembre 2015, le dossier a connu quelques avancées, l’UGEB se garde de tomber dans un auto-satisfecit béat. « Les étudiants espéraient que le dossier Dabo Boukary connaitrait des avancées significatives, mais hélas ! La vérité et la justice se font toujours attendre », a déclaré Ismaël Danouma Traoré, président du comité exécutif de l’UGEB.

Concernant le dossier de l’étudiant de septième année de médecine, les conférenciers disent récemment avoir appris l’inculpation de Gilbert Diendéré et de Mamadou Bamba, accusés dans l’affaire du putsch manqué de septembre 2015. Le comité exécutif de l’UGEB dit aussi avoir eu vent de quelques auditions et une tombe supposée du camarade qui a été indiquée à sa famille le 21 février 2017. « Pour le reste, le dossier est toujours en souffrance devant la justice », s’est offusqué M. Traoré.

L’UGEB a décidé de commémorer ce 29e anniversaire de l’assassinat de Dabo Boukary autour du thème : « 29 ans après, poursuivons la lutte pour la vérité et la justice pour Dabo Boukary et pour l’amélioration de nos conditions de vie et d’études ». Ainsi, dans l’ensemble des sections de l’UGEB, il sera organisé des Assemblées générales, conférences, meetings, vidéos débats autour du thème de commémoration et des plateformes revendicatives et plateforme minimale des différentes sections, comités d’initiatives et corporations.

Sous la direction de l’UGEB et de l’ANEB, il sera organisé les principales activités dont la finale du tournoi Dabo Boukary le samedi 18 mai et le lundi 20 mai, un meeting à 8H au terrain Dabo Boukary où sera livré le message de l’UGEB, à 10H prestations de la commission archive sous le hall de l’amphi A600 portant sur l’historique du 19 mai et à 15H dans la même journée, une conférence publique sur l’esprit de sacrifice.

Le comité exécutif de l’UGEB appelle l’ensemble des étudiants burkinabè où qu’ils soient, à faire de ce 19 mai 2019, un succès dans la lutte contre l’impunité. «Une instruction sérieuse du dossier et le jugement sans complaisance des auteurs et commanditaires de l’assassinat de Dabo Boukary seront un signal fort donné à l’ensemble des apprentis sorciers qui caressent le secret espoir de transformer notre pays en un vaste champ d’impunités », a conclu Ismaël Danouma Traoré.

Par Bernard BOUGOUM

1 Commentaire

  1. Blaise Compaoré est loin de faire preuve d’humilité mais plutôt la ruse et malheureusement pour lui ça ne prend plus .Cette ruse qu’il a utilisé pour liquider ses compagnons de la première heure…Qu’il vienne se mettre à la disposition de la justice pour répondre des faits qui lui sont reprochés et ça sera la plus grande preuve d’humilité…

Laisser un commentaire