Accueil Société Affaire Thomas Sankara: Macron annonce la levée du secret défense

Affaire Thomas Sankara: Macron annonce la levée du secret défense

Le président français Emmanuel Macron et le chef d'Etat burkinabè Roch Kaboré (Ph. Daouda ZONGO @wakatsera.com)

Le président français, Emmanuel Macron, présent à Ouagadougou du 27 au 29 novembre 2017, a annoncé ce lundi 28 novembre la levée du secret défense pour permettre à la justice burkinabè de consulter les documents qui sont en lien avec l’ex-chef d’Etat du Burkina Thomas Sankara, afin d’élucider son assassinat (15 octobre 1987).

« Sur le sujet de l’assassinat de Thomas Sankara, les archives sont aujourd’hui disponibles et ouvertes en particulier à la justice burkinabè, a affirmé M. Macron.

Pour lui, « la question se pose pour tous les documents qui sont classifiés et (ceux) qui sont couverts par le secret défense nationale, ce sont les seuls qui ne sont pas consultables au-delà de 25 ans », confiant qu’il a « pris un engagement clair ».

« Je peux les (documents) rendre publics aujourd’hui. Ces documents seront déclassifiés pour la justice burkinabè », a laissé entendre le président français, rassurant que « la justice (du Burkina) aura accès à tous les documents en ce qui concerne l’affaire Sankara ».

Pour ce qui est le cas de François Compaoré accusé dans l’assassinat du journaliste Norbert Zongo, interpellé en France le 29 octobre 2017 à son arrivée sur le territoire français, Emmanuel Macron indique que « son interpellation est le résultat d’une coopération exemplaire entre nos deux justices ».

« Il lui est interdit de quitter le territoire. Il doit se présenter régulièrement à la police française. Les autorités burkinabè ont rapidement fait parvenir une demande d’extradition, il appartient donc à la justice de rendre sa décision », a rappelé le président Macron. « Pour ma part je ferai tout pour faciliter celle-ci », a-t-il poursuivi.

Par Daouda ZONGO

Laisser un commentaire