Accueil Monde Afrique du Sud : Le parti présidentiel l’ANC «révoque» Jacob Zuma

Afrique du Sud : Le parti présidentiel l’ANC «révoque» Jacob Zuma

242
0
SHARE
Le leader du Congrès national africain (ANC) Cyril Ramaphosa ( à gauche) et le président sud-africain Jacob Zuma

Le Congrès national africain (ANC) a décidé de « révoquer » le président sud-africain Jacob Zuma qui tente de négocier des garanties avant de quitter le pouvoir. Le parti de l’ex-président Nelson Mandela a annoncé ce mardi 13 février au cours d’une conférence de presse aux termes de longues heures de négociations infructueuses, sa volonté d’engager «les procédures parlementaires nécessaires » pour contraindre son ex-leader, Zuma, à démissionner.

Selon des médias, le Dr Ace Sekgobelo Elias Magashule, secrétaire général du comité national exécutif de l’African National Congress a déclaré à la presse que l’ANC a décidé de «révoquer» Jacob Zuma qui est accablé par une « mal-gouvernance » sans précédent en Afrique du Sud.

Magashule, a indiqué que M. Zuma aurait réclamé un délai entre «trois et six mois» avant de quitter le pouvoir afin que l’ANC se prépare sereinement pour l’élection présidentielle de mai 2019.

Cette décision de l’ANC devra aboutir à un énième vote de défiance au Parlement que lui confère ses statuts et règlements qui obligera Jacob Zuma de se plier à la décision de son parti.

Elu en décembre, le nouveau patron de l’ANC, Cyril Ramaphosa, essaie vainement depuis plusieurs semaines d’obtenir le départ anticipé du président, dont le deuxième mandat s’achève normalement à l’issue des élections générales prévues en 2019.

L’Afrique du Sud avait connu cette même crise politique en 2008 quand le même Jacob Zuma, à la tête de l’ANC à l’époque, avait déjà fait usage de cette prérogative, pour contraindre le président Thabo Mbeki qui avait accepté de démissionner.

Par Mathias BAZIE

Laisser un commentaire