Accueil A la une Arouna Nikiema: Discret et visionnaire

Arouna Nikiema: Discret et visionnaire

Ancien étudiant de la Faculté de droit et de science politique de l’Université de Ouagadougou, Arouna NIKIEMA est aujourd’hui le Président directeur général (P-DG) d’un groupe de sociétés de sécurité privée, appelé BBS Holding. Homme d’affaires prospère, il est membre actif du conseil national du patronat Burkinabé dont il assure la Vice-Présidence du comité d’organisation de la Rencontre des Patrons Burkinabé.

Ce Juriste d’affaires a fondé à Ouagadougou en 1996 la Brigade Burkinabè de Surveillance (BBS). Constituée en holding, BBS Holding se concentre sur la sécurité privée, mais également le convoyage de fonds et la sûreté, à travers ses filiales installées sur plusieurs pays de la zone Afrique de l’ouest et centrale.

Pour faire fructifier ses activités dans plusieurs pays du continent – Burkina, Mali, Guinée, Côte d’Ivoire, Benin, Togo, Niger, RCA, ou il compte pas moins de 11 000 employés, ce Panafricaniste convaincu s’appuie sur ses influents réseaux qui reposent notamment sur ses fonctions de présidents, de la Confédération Africaine des Activités Privées de Sécurité (CAAPS) et d’Investisseurs Sans Frontières (ISAF). En 2012, il a par ailleurs créé l’Académie de sécurité professionnelle (ASP) devenue plus tard l’Institut Supérieur de Management des Risques, véritable fleuron régional de la formation en sécurité de la zone CEDEAO. Enfin, membre influent du lions club international, l’homme d’affaires s’est également investi dans des opérations philanthropiques gérées par la Fondation Nikiéma Arouna (FNA) pour les secteurs de l’éducation et de la santé au Burkina Faso.

Il évoque également dans cet entretien, l’urgence des pays Africains à réorganiser les sociétés de sécurité privées pour les adapter au niveau d’insécurité actuelle. Il met également un accent sur les missions des agents de sécurité privée et plaide surtout pour la subvention de la formation dans les sociétés de gardiennage.

Les Nations unies ont renouvelé fin juillet leur confiance à sa filiale Centrafricaine qui va continuer à assurer des missions de sécurisation au profit de la Minusca. La firme va ainsi déployer plus de 1 000 agents sur deux ans pour surveiller l’ensemble des sites de la mission onusienne de maintien de la paix en Centrafrique, dans un cadre sécuritaire hautement risqué mais dont le groupe BBS Holding en a l’expérience.

Laisser un commentaire