Accueil A la une Assurance au Burkina: de nouveaux soldats pour le développement économique et social

Assurance au Burkina: de nouveaux soldats pour le développement économique et social

Le directeur général de Sunu Assurances IARD Burkina Faso, Monhamed Compaoré, a officiellement pris, ce jeudi 22 juillet 2021, les charges de la présidence de l’Association Professionnelle des Sociétés d’assurance (APSAB), après son élection le 16 juillet dernier au cours d’une Assemblée générale. Saisissant l’opportunité de la passation, il a annoncé la tenue prochaine des états généraux de l’assurance au pays des Hommes intègres.

Le président sortant de l’APSAB, Abdoulaye Touré a passé les charges de l’association au président entrant Monhamed JI Compaoré qui se met ainsi à la tête d’un Comité exécutif de sept membres pour un mandat de trois ans.

Le président sortant Abdoulaye Touré et le président entrant Monhamed Compaoré

Il a comme vice-président Daouda Sawadogo (Directeur général de CIF Assurance VIE). Le trésorier général est le DG de CORIS Assurance IARD, Hadarai Rabo qui a comme adjoint Yannick Yves Goungounga, DG de la Générale des Assurances IARD. Le comité compte trois secrétaires, notamment un secrétaire chargé des sujets d’assurances non vie en la personne de Drissa Traoré (DG adjoint de SANLAM IARD), un secrétaire chargé des relations avec la tutelle Jean Marie Vianney Beyi (DG adjoint de SONAR IARD) et un secrétaire chargé des sujets d’assurances vie M’Po Marie Batienon/Nébié (DG adjointe de UAB VIE).

Pour le mandat 2021-2023, le comité dirigé par M. Compaoré aura la tâche de travailler à «mettre à la disposition des membres (de l’APSAB) un cadre efficient d’informations, de réflexion, de formation et d’échanges propices à une amélioration notable du secteur des assurances; à la défense des «intérêts des professionnels de l’assurance partout où besoin sera, notamment auprès des autorités; à initier toute action visant à vulgariser l’Assurance auprès des populations; à recruter un cabinet, en collaboration avec le ministère en charge de l’Economie et des Finances, pour l’élaboration d’un plan stratégique quinquennal pour le secteur des assurances; à organiser les états généraux de l’assurance burkinabè; à adopter une Convention collective et réviser la fiscalité dans le secteur des assurances».

Cérémonie de passation de charges

Les états généraux annoncés, se tiendront sous le thème: «Quelle assurance pour accompagner le développement économique et social du Burkina Faso?» qui se décompose en trois sous-thèmes. Il s’agit premièrement de «Quels acteurs pour performer la gestion des sociétés d’assurance?», le deuxième sous-thème est «Quels produits d’assurance pour accompagner le développement économique et social du Burkina Faso?» et le troisième est «Quelles réformes institutionnelles pour le secteur des assurances au Burkina?». Selon M. Compaoré qui a affirmé être à la tête d’une équipe solidaire et déterminée, ça sera une occasion de discuter des préoccupations du secteur.

Le nouveau président de l’APSAB, Monhamed Compaoré a remercié et félicité son prédécesseur pour le travail abattu au cours des trois dernières années avant de lui souhaiter bon vent pour la suite.

Photo de famille

Selon le bilan fait par le président sortant Abdoulaye Touré, en ce qui concerne le chiffre d’affaires du marché des assurances burkinabè, «la production est estimée à 108 milliards de F CFA en 2020» contre «94 milliards en 2019», soit une «progression de 14%». Pour ce qui est du premier trimestre de l’année en cours (2021), elle est estimée à «36,13 milliards F CFA, soit une progression de 18% par rapport à la même période en 2020».

Le marché des assurances burkinabè compte en 2021, 17 membres (sept sociétés d’assurances Vie, huit sociétés d’assurance Non Vie, une société de Micro-assurances, une société de réassurances Vie), 170 intermédiaires (124 agents généraux et 46 courtiers).

Par Daouda ZONGO

Laisser un commentaire