Accueil Société Attaques armées: des fonctionnaires forcent l’admiration du Premier ministre

Attaques armées: des fonctionnaires forcent l’admiration du Premier ministre

12795
0
(Ph d'illustration)

Des agents de l’administration qui sont restés à leur poste de travail pour assurer la continuité du service public et la présence de l’Etat dans les zones difficiles, forcent l’admiration du Premier ministre burkinabè Christophe Joseph Marie Dabiré. Il l’a fait savoir ce jeudi 16 mai 2019, devant les députés, lors de son discours sur la situation de la Nation.

Le chef du gouvernement, dès l’entame de son discours sur la situation de la Nation, a salué la mémoire des personnes tombées, victimes du terrorisme et des affrontements communautaires, avant de se réjouir des récentes victoires engrangées par les forces de défense et de sécurité contre les individus qui opèrent des attaques sur le territoire.

Il a laissé entendre que le gouvernement et des partenaires sont engagé et cela permettra d’avoir plus de victoire dans cette lutte contre les attaques armées.

«Je tiens à dire toute mon admiration et à encourager les agents de l’administration déconcentrée et des collectivités territoriales qui sont restés à leur poste de travail pour assurer la continuité du service public et la présence de l’Etat dans les zones difficiles», a affirmé le Premier ministre Christophe Dabiré.

M. Dabiré s’est également exprimé sur l’ébullition sociale, notamment les mouvements de protestation des syndicats. Il a réitéré «l’appel du chef de l’Etat à une trêve sociale, lancé le 31 décembre 2018, en vue de créer un climat de sérénité favorable à la mise en œuvre des différentes réformes entreprises».

«Le gouvernement recherche l’amélioration du bien-être de tous les Burkinabè sans exclusion aucune et ce n’est que justice sociale que chaque acteur fasse des concessions dans l’intérêt national», a dit le Premier ministre Dabiré.

Par Daouda ZONGO

Laisser un commentaire