Accueil A la une Attaques terroristes: les Burkinabè reprennent le contrôle d’Inata

Attaques terroristes: les Burkinabè reprennent le contrôle d’Inata

L'armée burkinabè reste sur le pied de guerre (Ph. d'illustration)

Quelque 48 heures après l’une des attaques les plus meurtrières contre l’Armée burkinabè, 53 morts dont 49 gendarmes ont été tués selon un bilan toujours provisoire, les forces burkinabè ont repris le contrôle d’Inata, en début de semaine, a appris Wakat Séra, de sources sécuritaires.

Il s’agit des hommes de l’Unité spéciale d’intervention de la Gendarmerie nationale (USIGN). Selon nos informations, c’est un avion militaire de type Transall C-160 de l’Armée française qui a servi à transporter la logistique de l’Armée burkinabè jusqu’à Djibo.

Entre Djibo et Inata, ces deux villes de la région du Sahel, toujours selon nos sources, un hélicoptère militaire français a fait la navette, d’abord pour déposer le matériel et ensuite les hommes de l’USIGN qui font partie des plus aguerris de l’Armée burkinabè.

En rappel, en octobre 2018, une attaque contre le détachement militaire d’Inata avait été déjouée grâce à l’intervention de deux avions Mirages et d’un drone Reaper de l’Armée française sur sollicitation de la hiérarchie militaire burkinabè, peut-on lire sur le site du ministère français de la Défense.

Par Wakat Séra

Laisser un commentaire