Accueil Société Audience des médias au Burkina : la Télévision nationale, chaîne la plus...

Audience des médias au Burkina : la Télévision nationale, chaîne la plus suivie au Centre

786
0

L’Association pour le Développement des Médias (ADM), à travers un sondage auprès de 1848 personnes de la province du Kadiogo a trouvé que la télévision nationale est la plus suivie. Les résultats de cette étude pilotée par Variante Groupe ont été présentés aux hommes de médias au cours d’un point de presse ce 1er septembre.

La RTB/ Télé demeure la Chaine la plus suivie des populations dans la région du Centre. Savane Fm est la radio la plus suivie. Parmi les journalistes de télévision préférés, les personnes sondées ont choisi Ismael Ouédraogo de Burkina info, et Aubin Guébré de BF1 est 2e suivi par Fousséni Kindo, Peguy Ouédraogo et Ruth Ouattara de la RTB télé.

La page Facebook de la radio Oméga est la plus suivie, ensuite viennent celles de LeFaso.net et Burkina24.

Dans le classement du journal papier, l’Observateur Paalga est en tête, suivi par Le Pays, Sidwaya, Courrier confidentiel, L’Express du Faso et Le Quotidien.

Le Directeur commercial et Marketing de la Radiodiffusion et Télévision du Burkina, Mamadou Dembélé se réjouit de la position de la Chaine nationale auprès de la population : « Je crois qu’il faut se féliciter déjà de savoir qu’il y a des organismes, des structures au Burkina qui connaissent nos réalités, qui connaissent nos habitudes, qui peuvent mener ces genres d’études. Alors, ça permet d’avoir une perception de ce que le téléspectateur veut, de ce que l’auditeur veut, regarde et écoute sur nos télés, sur nos radios. Les résultats, ce que ça donne, nous sommes en tête en matière d’audience, c’est-à-dire la télé la plus suivie.

Nous sommes en tête pour ce qui concerne le décor. Nous sommes en tête pour ce qui concerne la qualité sonore. C’est dire que la vieille marmite fait toujours de la bonne sauce. Il faut se féliciter pour ça, féliciter aussi les équipes qui font le travail au quotidien sur le terrain, mais il ne faut pas dormir sur les lauriers, il faut qu’on se remobilise, il faut qu’on se réinvente pour faire la télé autrement aujourd’hui, avancer et nous adapter à ce que l’étude vient de révéler par rapport aux préférences des auditeurs et des téléspectateurs. Il faut leur offrir ce qu’ils veulent. Il faut leur offrir ce qui les amène dans leur salon à capter la Télévision nationale ».

Par Wakat Séra

Laisser un commentaire