Accueil A la une BBS Holding: la famille renforce les liens

BBS Holding: la famille renforce les liens

Photo de famille à la fin des travaux à Loumbila

les responsables des différentes filiales du groupe BBS ont Deux jours de retraite à Loumbila, à la sortie Nord de Ouagadougou, pour faire le point sur des axes de la stratégie de BBS Holding. Une occasion pour BBS Holding de réunir les responsables de ces différentes filiales en Afrique de l’Ouest et en Afrique centrale. Le Président du Comité Exécutif (PCE) du groupe, Arouna Nikièma, satisfait de ce conclave tenu dans un pur esprit de famille et d’engagement de ses collaborateurs à toujours tirer vers la perfection qui, il faut le rappeler n’est pas de ce monde, a  déclaré, ce vendredi 17 septembre 2021, que vu le nombre d’emplois qu’il crée, «aujourd’hui, le groupe se place à un niveau très acceptable dans la lutte contre le chômage en Afrique de l’Ouest et en Afrique centrale».

Le Président du Comité Exécutif (PCE) du groupe BBS Holding, Arouna Nikiéma

Comme il est de coutume à BBS, les cadres de l’entreprise qui emploie des milliers de personnes en Afrique de l’Ouest et en Afrique centrale, se sont réunis cette année pour leur communion annuelle. Ce fut l’occasion de rassembler les responsables de toutes les filiales du groupe pour faire le point sur des axes  stratégiques de BBS Holding.

Deux jours de rencontre pour un groupe plus solide et prospère

Cette année, «nous avons planché sur des axes qui avaient été déclinés par la filiale Burval», a affirmé Arouna Nikiéma. «Le premier jour a été consacré à la filiale du groupe, Burval mais le deuxième jour a consisté en une formation qui a permis aux différents responsables de savoir exactement ce que c’est qu’un manager qui tire son équipe vers le succès, vers des victoires pour le bien du groupe».

Le PCE de BBS Holding s’est dit «très satisfait» des résultats obtenus par les membres de ce qu’il appelle sa «famille». Il explique: «Une société, c’est d’abord les ressources humaines et nous avons la chance d’être entouré de collaborateurs très motivés, très engagés et très responsables qui n’ont d’autre cible que le succès et qui travaillent dans un esprit de famille, un esprit d’équipe». Et donc, a insisté M. Nikiema, «nous sommes très satisfaits».

Une vue des participants en pleine séance de travail

Mais, «au-delà de l’assise de la société et la qualité des dirigeants dont elle regorge, a-t-il poursuivi, le baromètre que nous regardons, c’est aussi celui du nombre d’emplois que nous créons». Pour le PCE de BBS Holding, «quand on regarde en Afrique, le nombre d’emplois que nous créons, nous sommes heureux et nous sommes convaincus qu’aujourd’hui, le groupe se place à un niveau très acceptable en la matière, en Afrique de l’Ouest et de l’Afrique centrale ».

Un groupe qui s’implique activement dans la lutte contre la Covid-19

Le groupe BBS, à l’instar d’autres sociétés privées, a fait face à la pandémie de la Covid-19 qui a joué négativement sur le rendement des entreprises. Cette situation a amené les gouvernements africains à prendre des mesures «très fortes» selon Arouna Nikièma, pour lutter contre la pandémie.

«Nous, au sein de notre groupe, nous avons créé une cellule de crise depuis le début de la pandémie et jusqu’à aujourd’hui la cellule fonctionne bien. Nous avons poussé tous les collaborateurs à faire des tests, à se faire vacciner et je pense que nous ne pouvons que suivre le mot d’ordre des gouvernements des différents pays où nous sommes implantés, donc respecter les gestes barrière, faire des tests et surtout se vacciner», a dit M. Nikièma.

Pour lui, «aujourd’hui, la seule solution pour bloquer la pandémie, c’est la vaccination» et sa société «ne peut que suivre ce mot d’ordre». Il a salué les gouvernements qui, de manière unanime, ont pris les bonnes mesures pour limiter la propagation du virus hautement contagieux.

Dans, «certains pays où nous sommes présents, des mesures encore plus fortes ont été mises en place pour pouvoir endiguer le mal et nous, nous ne pouvons que féliciter les gouvernements des pays africains qui sont aujourd’hui des exemples», a réitéré, le PCE de BBS Holding.

Partage d’expériences entre filiales

Le secrétaire général de BBS Holding, Kader Zoundi, a jugé positifs, les résultats de la rencontre qui se tient chaque année pour permettre non seulement de renforcer les potentialités des dirigeants du groupe, mais aussi, pour partager les expériences entre les différentes filiales de la société.

Cette rencontre visait à «remobiliser le groupe, ses directeurs généraux, remobiliser nos équipes à la modernisation, à intégrer dans leurs actions ce qui se passe autour d’eux dans le cadre des activités des sociétés», a affirmé Kader Zoundi, qui n’a pas manqué d’évoquer les autres points essentiels qui étaient au menu de cette rencontre importante.

Kader Zoundi, Secrétaire Général (SG) de BBS Holding

«Nous nous sommes penchés, entre autres, sur la stratégie opérationnelle, l’orientation des marchés de la société et la structure des coûts de nos activités et les sept clés d’une équipe de direction gagnante», a énuméré le SG de BBS Holding. «Quand on parle des sept clés d’une équipe de direction gagnante, il faut comprendre par là, toute l’armada qu’il faut mettre en œuvre pour que l’entreprise soit viable et dynamique», a expliqué M. Zoundi.

«Une ambition singulière, des actes pluriels!» Avec ce slogan évocateur, le groupe BBS Holding qui compte plusieurs sociétés exerçant à 90% dans les métiers de la sécurité/sureté dont le gardiennage, le transport de fonds, la sécurité incendie, la sécurité électronique, l’ingénierie et la formation, demeure très à cheval sur la satisfaction de ses clients, en gardant pour point de mire, sa contribution au développement des pays dans lesquels il est implanté.

Au titre des sociétés du groupe l’on peut citer Burval Corporate (Burval), Burval Security and equipment (BSE), BBS First Sécurity (BBS), Bureau Suretas et l’Institut supérieur de management des risques (ISMR).

Par Bernard BOUGOUM

Laisser un commentaire