Accueil A la une BDU-BF: les prêts de la banque sont en «augmentation d’environ 30 à...

BDU-BF: les prêts de la banque sont en «augmentation d’environ 30 à 40%»

1538
0
Le Directeur Général de la BDU-BF Dr Karim Bakayogo

Les prêts que la Banque de l’Union du Burkina Faso (BDU-BF) fait à ses clients sont en «augmentation d’environ 30 à 40%», a affirmé, le samedi 17 août 2019 à Loumbila, sortie est de Ouagadougou, le directeur général de l’institution bancaire, Dr Karim Bagayoko, en marge d’une rencontre des responsables de la banque pour faire le bilan de leurs activités du trimestre écoulé. Dans l’ensemble, les activités de la banque sont en nette progression, ont soutenu ses cadres.

La retraite des responsables de la BDU-BF, est un rituel trimestriel très important dans la vie de l’institution pour permettre à ses cadres de s’auto-évaluer sans complaisance, pour une meilleure satisfaction de la clientèle, a relevé le DG, Dr Karim Bagayoko, qui dit avoir l’appui de collaborateurs dévoués. C’est ainsi que chaque trois mois ceux que M. Bagayoko appelle «la famille BDU-BF» se réunissent dans un endroit approprié pour faire régulièrement le bilan de leurs activités et voir déjà des corrections à faire pour le reste de l’année. Pour son week-end studieux, avant d’attaquer son plat de résistance, les banquiers de la BDU-BF avaient en guise d’entrée, une plantation de 200 plants au niveau de l’espace vert de la mairie de Loumbila. Toute chose qui entre dans la vision de banque citoyenne que se veut être la BDU-BF. L’institution s’est donc engagée non seulement à faire ces plantations d’arbres mais à en assurer le meilleur suivi pour contribuer à la protection de l’environnement au Burkina. «Comme les responsables de la mairie l’ont suggéré, nous allons faire une clôture grillagée pour la survie de ces arbres au bonheur des populations de Loumbila», a dit M. Bagayoko.

Plantation d’arbre à la mairie de Loumbila

«Nous sommes en plein mois de l’arbre lancé par le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré qui a demandé de reboiser responsable, c’est-à-dire qu’on plante ce qu’on peut protéger», a déclaré le maire de Loumbila, Paul Taryam Ilboudo, remerciant pour leur appui, les cadres de la BDU-BF au nom des «36 000 habitants» de sa localité.

Au souhait du bourgmestre qu’une agence de la banque soit ouverte à Loumbila, le directeur général de la BDU-BF a indiqué que pourrait se faire en fonction des activités de la banque et des prévisions d’ouverture des agences. «Même si on n’arrivait pas à ouvrir une agence, qu’il y ait un bureau qui constitue une structure légère qui puisse au moins faire des transactions bancaires au minima», a précisé le DG.

Le DG de la BDU-BF et les autorités municipale et administrative de Loumbila plantant les arbres

En marge de l’activité de reboisement, et toujours pour consolider sa présence aux côtés des populations et son appui aux efforts de l’Etat, la banque a offert du matériel composé de bouteilles de gaz de 12 Kilogrammes chargées, des consommables de bureau aux Centres de santé et de promotion sociale (CSPS) de la commune, et un chèque de 500 000 francs CFA. La valeur de l’ensemble des dons est estimée à environ deux millions de francs CFA, selon les responsables de la BDU-BF.

Au titre de la revue de la situation du trimestre écoulé, les cadres de la BDU-BF sont venus des différentes agences de Ouagadougou, Bobo-Dioulasso, Banfora, Koudougou, Ouahigouya et Tenkodogo. «La Banque se porte très bien vu qu’au du total de bilan on note une augmentation de 30% par rapport à la même période de l’année 2018», a affirmé le directeur général, Dr Karim Bagayoko.

Les employés de la BDU-BF plantant un arbre

«Je ne donnerai pas de chiffres exacts mais on est à un total de bilan de plus de 100 milliards de francs CFA. Il en est de même pour les dépôts de la clientèle qui sont en augmentation de 40% et c’est le lieu de remercier nos différents clients pour la confiance et la fidélité placées en nous. Dans le même ordre d’idée, les prêts que nous faisons à nos clients sont également en augmentation, d’environ 30 à 40%. Et ces prêts ont été octroyés principalement aux particuliers», a détaillé M. Bagayoko.

Dans le domaine de l’habitat et de l’immobilier, la BDU-BF, dans le cadre du programme présidentiel, «a financé quelques logements à travers des promoteurs immobiliers et la CEGECI», a dit le DG, qui s’est une fois de plus réjoui de l’augmentation des chiffres par rapport à la même période de l’année 2018.

«Nos ambitions n’ont pas de limite», tel est le slogan de la Banque de l’Ubion-Burkina Faso, dont le premier responsable a rappelé que c’est en janvier 2015 que l’institution bancaire a commencé ses activités. En quatre ans, a-t-il relevé, «nous avons essayé, avec les membres du Conseil d’administration, d’étendre le réseau. La connaissance de la banque se fera crescendo avec la densification du réseau», a réagi Karim Bagayoko, qui a reconnu que la banque doit faire mieux en matière de communication.

Don de matériel

Le DG a alors a annoncé dans les jours à venir, l’ouverture de nouveaux points BDU-BF notamment à Saaba (sortie est de Ouagadougou), à l’intérieur du pays notamment à Houndé, à Kaya et d’autres arrondissements de Bobo-Dioulasso. «Nous allons profiter de ces ouvertures d’agences pour communiquer plus, et nous rapprocher davantage du grand public notamment de la clientèle», a-t-il conclu sur le sujet.

Le DG a mis à profit la présence de la presse à Loumbila pour rassurer l’opinion publique, surtout la clientèle sur la situation à la BDU-BF. «Il n’y a pas de crise à la BDU-BF. Aujourd’hui tout le personnel est présent sauf le personnel qui a été consigné pour assurer la permanence car nous sommes une banque. Donc il y’en a qui sont restés sur place au niveau des différentes agences pour assurer le service», a-t-il renchéri. «Toutes nos activités suivent leurs cours et tout va bien. Nous vaquons à nos occupations et la preuve est qu’aujourd’hui on est là pour faire la revue de nos chiffres qui connaissent une bonne croissance», a poursuivi le DG.

Le personnel de la BDU-BF

D Karim Bagayoko, à ce titre, n’a pas manqué de remercier les clients de la BDU-BF qui leur «font confiance (car) il y en a qui nous ont appelé pour se renseigner et on les a rassurés». Il a également dit sa reconnaissance au personnel pour son abnégation au travail.

En rappel, la BDU-BF appartient à un groupe bancaire qui couvre actuellement six pays de l’Union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa). L’objectif de la banque est de «couvrir l’ensemble des pays de l’Uemoa d’où le nom de l’Union», a signifié le DG de la BDU-BF.

Par Bernard BOUGOUM

Laisser un commentaire