Accueil Monde Bénin: deux policiers tués dans l’attaque d’un commissariat dans le nord (médias)

Bénin: deux policiers tués dans l’attaque d’un commissariat dans le nord (médias)

Attaque d'un commissariat à Porga au Bénin

Deux policiers ont été tués dans la nuit de samedi à dimanche 26 juin 2022 dans l’attaque d’un commissariat par des groupes armés dans le Nord du Bénin, près de la frontière avec le Burkina Faso, ont rapporté des médias.

«Le commissariat de Dassari a connu une attaque au petit matin ce dimanche. Des hommes armés y ont fait irruption mais la réaction de notre côté a été prompte », a déclaré à l’AFP un officier de police dans le département de l’Atacora, frontalier du Burkina Faso, et où le poste de police est situé.

A la suite de cette attaque, on note deux policiers tués, un autre grièvement blessé. Selon les mêmes sources locales, deux assaillants avaient été aussi tués lors d’échanges de tirs. Une unité d’intervention de l’Armée béninoise a été déployée dans la zone de l’attaque pour des fins de ratissages.

«Elle (armée) a dépêché sur les lieux de l’attaque son unité de réserve positionnée à Porga, à une vingtaine de kilomètres du commissariat visé. À son arrivée, la force d’intervention a trouvé les assaillants à l’intérieur du commissariat. Dans la cour, des motos mises en fourrière ont été incendiées par les éléments du groupe armé. Deux gardés à vue en cellule ont été sauvés par les militaires », a relaté Jean Luc Aplogan, correspondant de RFI au Bénin qui a souligné que les assaillants sont tous arrivés à moto et sont restés un bon moment sur les lieux.

L’Armée béninoise est la cible de plusieurs attaques meurtrières depuis fin 2021 notamment dans cette partie frontalière (600 km au Nord de Cotonou) avec le Burkina et le Niger qui font déjà face à l’hydre terroriste.

Cette partie du Bénin a connu sa première attaque meurtrière depuis décembre 2021, où deux soldats avaient été tués. Le gouvernement avait alors annoncé renforcer son déploiement militaire dans la zone pour sécuriser ses frontières.

Fin mai dernier, le Bénin, selon des chiffres officiels, comptabilise une vingtaine d’attaques de groupes armés.

Par Bernard BOUGOUM

Laisser un commentaire