Accueil Monde Birmanie : un coup d’Etat porte l’armée au pouvoir

Birmanie : un coup d’Etat porte l’armée au pouvoir

Une manifestante birmane devant l'ambassade de Birmanie à Bangkok le 1er février 2021

L’armée birmane, à travers un coup d’Etat, a pris, ce lundi 1er février 2021, les rênes de la Birmanie et a arrêté la dirigeante birmane Aung San Suu Kyi et le président de la République birmane Win Myint, selon notre confrère Lemonde.

Tôt ce lundi, l’armée birmane qui a jusque-là contesté les élections du 8 novembre, a perpétré un coup d’Etat et a arrêté l’ex-dissidente et dirigeante de Birmanie, Aung San Suu Kyi, et le président de la République Win Myint à la capitulation. L’armée avait fait montre de tensions ces derniers jours avec notamment des manifestations pro-militaires organisées et affichage des blindés.

« Nous avons entendu dire qu’ils étaient détenus à Naypyidaw », la capitale du pays, a précisé à l’AFP le porte-parole de la Ligue nationale pour la démocratie (LND), Myo Nyunt, qui estime que plusieurs autres responsables ont aussi été interpellés.

L’armée a annoncé, dans un communiqué sur Facebook, la proclamation de l’état d’urgence pour un an en affirmant que ces mesures sont un mal nécessaire pour préserver la « stabilité »et a placé ses généraux aux commandes des postes.

L’hôtel de ville de la capitale économique du pays, Rangoun, est aussi sous l’emprise de l’armée et son aéroport international est assiégé par des militaires.

La communauté internationale a condamné unanimement ce coup d’Etat en Birmanie.

Oumpounini MANDOBIGA (stagiaire)

Laisser un commentaire