Accueil A la une Burkina: 11 policiers tués dans une embuscade, plusieurs attaques terroristes

Burkina: 11 policiers tués dans une embuscade, plusieurs attaques terroristes

photo d'illustration

Des attaques qualifiées de terroristes ont été signalées ce début de semaine, selon plusieurs sources concordantes. Un communiqué du ministère de la Sécurité annonce que 11 policiers ont été tués au cours d’une embuscade sur l’axe Barsalogho-Foubé, dans le Centre-nord du Burkina, zone fortement éprouvée par les représailles des individus armés. Selon le bilan provisoire de ce texte par le ministre Ousséni Compaoré, quatre autres policiers manquent à l’appel et sept autres ont été retrouvés sains et saufs.

Les terroristes ont ciblé un détachement de la Police nationale qui partait renforcer sa position à Yirgou. Le document de lu à la RTB indique également que sept autres éléments ont été retrouvés parmi 10 portés disparus.

Hier lundi 21 juin 2021, des habitants de Tankoalou dans la région de l’Est alertaient sur des menaces des assaillants qui leur interdisent de pratiquer l’agriculture cette année alors que la saison pluvieuse qui est de courte durée  dans cette partie du Burkina Faso a commencé à s’installer.

Toujours dans la journée du lundi 21 juin 2021, un combat violent a opposé des terroristes aux Volontaires de Défense pour la Patrie (VDP) qui ont perdu leur leader au cours des fusillades des groupes armés qui étaient comme à leur habitude, selon des témoignages, lourdement armés.

Il est à signaler selon ces mêmes sources que face à la puissance de feu des assaillants qui semblent être en terrain conquis, plusieurs VDP sont portés disparus.

Cette soirée, dans une publication vidéo circulant sur les réseaux sociaux, notamment Facebook, un groupe de six personnes portant des armes et des munitions, se réclamant des VDP, interpellent les autorités face à l’urgence de la situation dans la commune de Loroum située aux encablures de Ouahigouya, le chef-lieu de la région du Nord. Ces derniers s’exprimant dans une langue locale, affirment qu’ils sont abandonnés à leur sort face aux bandits armés qui sèment la terreur dans le Nord et demandent aux autorités de prendre leurs responsabilités.

Ces bandits ont même brûlé des greniers et enlevé des personnes dans le la localité, comme s’ils demandaient aux populations de quitter la zone qui est devenue leur chasse gardée.

Dimanche, selon nos informations, des éléments de la Police nationale sont tombés dans les encablures de Boromo en pleine journée sur des assaillants qui face à leur riposte, ont abandonné leurs armes. Ces individus en fuite pourraient se réfugier dans la forêt de Bounga et Koalio dans le Sanguié, dans le Centre-ouest du Burkina où la vigilance est recommandée.

Par Bernard BOUGOUM

Laisser un commentaire