Accueil A la une Burkina: 32 assaillants tués et des femmes libérées dans le Nord

Burkina: 32 assaillants tués et des femmes libérées dans le Nord

2518
1
Militaire burkinabè (photo utilisée à titre d'illustration)

Des éléments du Groupement de forces pour la sécurisation du Nord du Burkina (GFSN), en riposte à une embuscade le vendredi 15 novembre 2019, vers Yorsala, département de Titao, ont neutralisé « 24 terroristes » et libéré « plusieurs femmes qui étaient retenues par les terroristes et utilisées comme esclaves sexuelles », selon un communiqué de l’Etat-major général des Armées qui affirme que par la suite huit autres assaillants ont été abattus vers Bourzanga.

« La vigoureuse réaction de l’unité » contre l’embuscade, « suivie d’un vaste ratissage de la forêt de Yorsala a occasionné d’intense combat qui ont duré plusieurs heures », indique le communiqué qui informe que « 24 terroristes ont été neutralisés, divers matériels récupérés » et « plusieurs femmes qui étaient retenues par les terroristes et utilisées comme esclaves sexuelles » libérées.

Dans ce combat, un soldat du groupement a perdu la vie, selon le document de l’État-major général des Armées qui présente ses condoléances à sa famille et félicite l’ensemble des unités pour leur engagement sans faille et les exhorte à maintenir cette dynamique.

« A la suite de ces affrontements et sur la base de renseignements précis, les unités du Groupement de forces pour la sécurisation du Nord ont mené (le) 16 novembre 2019 une action offensive dans les environs de Bourzanga. Cette opération a permis de neutraliser huit terroristes et de récupérer un important lot d’armement, de munitions et de matériels divers », confie le communiqué.

Par Wakat Séra

1 Commentaire

Laisser un commentaire