Accueil A la une Burkina: deux étudiants impliqués dans une affaire de «plus de 16 kg...

Burkina: deux étudiants impliqués dans une affaire de «plus de 16 kg de chanvre indien»

La brigade de recherche de la gendarmerie de Koudougou (Centre-Ouest burkinabè) a interpellé, les 5 et 6 juin 2021, trois trafiquants de chanvre indien, dont deux étudiants, un de l’Université Joseph Ki-Zerbo de Ouagadougou et l’autre de l’Université Norbert Zongo de Koudougou, ainsi qu’un employé de commerce à Ouagadougou, indique un dossier de presse parvenu à la rédaction de Wakat Séra.

Ils sont au total trois personnes avec en leur possession «plus de 16 kg de chanvre indien», à être interpellées par la brigade de recherche de la gendarmerie de Koudougou. Il s’agit d’un employé de commerce à Ouagadougou du nom de Zoulka Moumoula, d’un étudiant en première année lettres modernes à Koudougou, Baba Emmanuel Sia, et un autre en première année de Sciences de la Vie et de la Terre (SVT) à l’Université Joseph Ki-Zerbo de Ouagadougou appelé William Kientega.

Tout est parti d’une plainte relative à une suspicion de vol de portefeuille d’un citoyen, enregistrée par la brigade de recherche de la gendarmerie de Koudougou. Selon le dossier de presse de la gendarmerie, «ces suspicions portaient sur le sieur Emmanuel Sia, étudiant en première année de lettres modernes à l’Université Norbert Zongo de Koudougou».

Interpellé le 5 juin 2021 à 6h et son domicile perquisitionné, la gendarmerie a découvert et saisi dans le domicile de l’étudiant Emmanuel Sia, «une certaine quantité de chanvre indien qu’il écoulait tranquillement dans la ville de Koudougou». Suite à un interrogatoire, ce dernier a avoué s’être approvisionné «par un grossiste se trouvant à Ouagadougou», tout en acceptant de collaborer à la gendarmerie.

D’après le dossier de presse, à l’issue de cela, une mission est alors dépêchée à Ouagadougou le 6 juin 2021, et «a permis d’interpeller deux grossistes que sont les sieurs William Kientga et Zoulka Moumoula», avec notamment «la saisie d’une importante quantité de chanvre indien conditionné en plaquettes pour les besoins de livraison».

Par ailleurs, toujours selon gendarmerie, «les présumés ont été déférés au parquet du tribunal de grande instance de Koudougou pour la suite de la procédure judiciaire».

Le chanvre indien est une sous-espèce du Cannabis sativa. Il est utilisé dans la fabrication de la drogue, et c’est là où l’on tire la marijuana.

Par Oumpounini MANDOBIGA (stagiaire)     

Laisser un commentaire