Accueil Politique Burkina: deux partis et un mouvement rejoignent l’UNIR/PS et le MPS dans...

Burkina: deux partis et un mouvement rejoignent l’UNIR/PS et le MPS dans leur fusion

Deux partis et un mouvement politiques ont marqué, ce mardi 31 août 2021, à Ouagadougou, leur adhésion au processus de regroupement des forces progressistes et sankaristes initié par l’Union pour la renaissance/Parti sankariste (UNIR/PS) et le Mouvement patriotique pour le salut (MPS), par la signature du protocole.

A la suite de la signature du protocole marquant la fusion de l’UNIR/PS et du MPS de l’ex-Premier ministre Yacouba Isaac Zida, le 4 août 2021, un appel avait été lancé à l’endroit «de toutes les forces progressistes à prendre par activement à cette dynamique pour une réponse aux attentes (du) peuple».

Cet appel a été entendu par trois formations politiques qui ont signé, ce mardi 31 août 2021, le protocole d’adhésion. Il s’agit de la Convention des patriotes et progressistes/Faso Baara (CPP/FB) de Siaka Barro, de l’Union pour la renaissance Démocratique/Mouvement Sankariste (URD/MS) de Alphonse Ouédraogo et le Mouvement pour la cause du Faso (FASOKOOZ) Serge Dao.

Le président de l’UNIR/PS, Me Bénéwendé Sankara a félicité les nouveaux adhérents et salué «leur grandeur d’esprit qui les amène à regarder avant tout l’intérêt (du) peuple en faisant le pas dans le processus de fusion».

Me Sankara a déclaré que des échanges se poursuivent avec d’autres partis dont leurs instances statutaires doivent bientôt se prononcer pour leur adhésion.   

«Il y a dix ans de cela nous étions tous à l’UNIR/PS ici mais pour des raisons diverses, peut-être liées à des incompréhensions, nous avons cheminé en tant que URD/MS jusqu’à aujourd’hui. Le temps a fait son œuvre. De part et d’autre nous avons tous été témoins de ce qui aurait pu nous faire avancer beaucoup plus rapidement et de ce qui, aussi, nous a empêché de le faire», a fait savoir M. Ouédraogo soutenant qu’ils ont «tiré tout simplement leçon de cette pratique sankariste de façon fractionnée».

Selon M. Barro, «aujourd’hui, il est tout à fait nécessaire, capital» que les partis qui se réclament de l’idéal sankariste «se retrouvent». «C’est vrai qu’il y a eu d’autres regroupements mais il faut tirer leçon de ce qui s’est passé et regarder la même direction pour constituer une force alternative», a-t-il poursuivi.

Le premier responsable du Mouvement pour la cause du Faso a salué l’initiative et a profité lancer, également, un appel à tous ceux qui se réclament de l’idéal sankariste à rejoindre ce regroupement.

«Pour nous cet idéal du président Thomas Sankara, il est un et indivisible. C’est à nous de susciter l’espoir pour cette jeunesse particulièrement qui est héritière de toutes les luttes qui ont été menées pour préserver la mémoire du président Sankara et perpétuer son combat», a affirmé Me Bénéwendé Sankara.

Le congrès de ceux qui rejoindront ce regroupement est prévu se tenir les 30, 31 octobre et 1er novembre 2021 à la maison du peuple.

Par Daouda ZONGO

Laisser un commentaire