Accueil Economie Burkina: ECOBANK vient en aide à 1538 enfants démunis

Burkina: ECOBANK vient en aide à 1538 enfants démunis

La Journée ECOBANK, cette année a permis de faire un don d’une valeur de 12 939 000 FCFA

ECOBANK Burkina a procédé, ce 17 novembre 2018 à Ouagadougou, à un don au ministère en charge de la Solidarité nationale, au profit de 15 38 enfants démunis recensés dans la région du Centre.

Placé sous le thème « Venir en aide aux enfants-votre journée pour marquer la différence », la Journée ECOBANK, cette année, a permis de faire un don d’une valeur de 12 939 000 FCFA pour la prise en charge des frais de scolarité de l’ensemble des orphelins du primaire de la région du Centre, soit 1538 enfants, la fourniture de 1500 boites de lait pour 25 orphelins en situation d’abandon et placés chez des nourrices et les frais de restauration de 185 enfants inscrits dans les lycées et collèges de la capitale et des départements environnants.

Le secrétaire général de ECOBANK lors de la cérémonie

Selon le secrétaire général, Fousséni Traoré, qui a représenté le directeur général à la cérémonie de remise, créée en 2013, la journée ECOBANK permet à l’ensemble du personnel de « donner de leur temps et de leur énergie » pour aider les communautés. Se déroulant au Burkina Faso, en même temps que dans les 33 pays d’Afrique où la banque est présente, l’édition de cette année, a précisé M. Traoré, fait le constat de l’ampleur de la question des enfants orphelins et/ ou vulnérables. Faisant le décompte, le secrétaire général a fait savoir que le monde compte 140 millions d’orphelins et l’Afrique en compte 52 millions. Et vu que la situation de ces enfants les expose à des « stratégies de survie négatives », la banque a décidé d’intervenir.

Le Représentant du ministre en charge de la Solidarité a formulé des inquiétudes

Et cette intervention est vue par le directeur régional du Centre du ministère en charge de la Solidarité nationale, Abdoul Mamadou Bassaoulet, comme « une réponse à des préoccupations immédiates et d’acuité ». Aussi, M. Bassaoulet a émis des inquiétudes quant au sort de ces enfants pour les années à venir : « Vous vous engagez pour un an. Mais serez-vous encore avec nous l’année prochaine ? ».

Ouédraogo/Benao Rosalie de l’Association Wend Zaanda qui signifie « c’est Dieu qui garde », représentant les 39 familles d’accueil dans le Kadiogo, a fait savoir que les orphelinats sont débordés c’est pourquoi nous avons créé les familles d’accueil. Aussi, ce don de ECOBANK est un « soulagement pour nous. Quand nous avons reçu l’information, nous étions très contentes », s’est-elle réjouie.

Par Boureima DEMBELE

Laisser un commentaire