Accueil Economie Burkina/Energie: la Banque mondiale finance l’électrification de 120 000 ménages à près...

Burkina/Energie: la Banque mondiale finance l’électrification de 120 000 ménages à près de 93 Mds FCFA

Des responsables de la Banque mondiale et des autorités burkinabè à la signature de la convention

La Banque mondiale financera le projet SOLEER qui va, entre autres, procéder à l’électrification de « 120 000 ménages » burkinabè à près de «93 milliards FCFA», selon une note du ministère en charge de l’Energie, ce mercredi 14 juillet 2021.

Le ministre de l’Energie, des Mines et des Carrières, Dr Bachir Ismaël Ouédraogo, a pris part ce jour à la signature d’un accord d’un montant de « 168,75 millions USD, soit environ 93 milliards de F CFA », relatif au financement du projet d’électrification solaire et rurale à grande échelle (SOLEER).

Le ministre burkinabè de l’Economie et des Finances, Lassané Kaboré et la représentante résidente de la Banque mondiale, Maimouna Mbow Fam, ont procédé à la signature de la convention qui vise à travers le projet SOLEER à « accroître l’accès aux services d’électricité dans certaines zones rurales et la disponibilité de l’énergie solaire au Burkina Faso par la mobilisation des financements privés».

Le projet SOLEER est prévu pour s’exécuter de 2022 à 2026, soit cinq ans sous la tutelle technique du ministère de l’Énergie, des Mines et des Carrières.

Le ministre burkinabè de l’Energie, Dr Bachir Ismaël Ouédraogo

La Banque mondiale a décidé d’accompagner le projet en la finançant parce qu’elle adhère à l’idée du gouvernement burkinabè «d’utiliser les technologies solaires pour donner accès à l’électricité, aux populations des zones reculées », a indiqué la représentante résidente de la BM, Mme Mbow Fam.

Le projet SOLEER permettra l’accès à l’énergie photovoltaïque à environ « 300 localités en milieu rural et le raccordement de 120 000 ménages, de micros, petites, moyennes entreprises (MPME) et des infrastructures communautaires », a affirmé le ministre de l’Energie, des Mines et des Carrières, Dr Bachir Ismaël Ouédraogo.

« Ce projet va permettre la construction de centrales solaires photovoltaïques d’une puissance cumulée de 325 MWc. Sa mise en œuvre nécessitera l’implication du secteur privé d’où la mobilisation des financements privés d’environ 241 milliards de FCFA. Les producteurs indépendants d’électricité (IPP) aideront le gouvernement à obtenir 300 MWc supplémentaires d’énergie solaire avec stockage » a-t-il expliqué, ajoutant que ce projet va conforter le Burkina Faso dans son rôle de leader en matière d’énergie solaire dans la sous-région.

Par Bernard BOUGOUM

Laisser un commentaire