Accueil Communiqué de presse Burkina Faso: visite du nouveau vice-président de la Banque mondiale pour l’Afrique

Burkina Faso: visite du nouveau vice-président de la Banque mondiale pour l’Afrique

489
0
Hafez Ghanem, nouveau vice-président de la Banque mondiale pour la région Afrique

Dans ce communiqué de presse, la réprésentation au Burkina Faso de la Banque mondiale invoque la visite du vice-président de l’institution financière pour l’Afrique, Hafez Ghanem. 

Le vice-président de la Banque mondiale pour l’Afrique, Monsieur Hafez Ghanem, effectuera une visite de travail au Burkina Faso du 20 au 21 août 2018.

L’objectif principal de cette visite de travail est de réaffirmer aux autorités du Burkina Faso, le soutien de la Banque mondiale aux efforts du pays en matière de développement économique et social.

Monsieur Ghanem s’entretiendra avec le Président du Faso, S.E.M. Roch Marc Christian Kaboré et le Premier Ministre, S.E.M. Paul Kaba Thiéba. Leurs discussions porteront notamment sur les appuis de la Banque mondiale au Plan National de Développement Economique et Social (PNDES), la Banque mondiale étant le premier partenaire à la mise en œuvre de ce référentiel de développement.

Le Burkina Faso fait partie des premiers pays que visite M. Ghanem depuis sa prise de fonction le 1er juillet 2018. Avant d’être nommé à ce poste, il était vice-président de la Banque mondiale pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord.

Le Burkina Faso est devenu membre du groupe de la Banque mondiale en 1963. Le portefeuille actuel de la Banque mondiale au Burkina Faso est composé d’une trentaine de projets dont 7 régionaux représentant un engagement total de 1,6 milliard de dollars US.  En rappel, le Conseil d’Administration du Groupe de la Banque mondiale a approuvé le 5 Juillet 2018 le nouveau Cadre de Partenariat avec le Burkina Faso pour la période 2018-2023 pour un appui financier indicatif total de 2,3 milliards de dollars américains soit un peu plus de 1 milliard de FCFA.

L’Association internationale de développement (IDA) est l’institution de la Banque mondiale qui aide les pays les plus pauvres de la planète. Fondée en 1960, elle accorde des dons et des prêts à faible taux d’intérêt ou sans intérêts en faveur de projets et de programmes de nature à stimuler la croissance économique, à réduire la pauvreté et à améliorer la vie des plus démunis. L’IDA figure parmi les principaux bailleurs de fonds des 75 pays les plus pauvres de la planète, dont 39 se trouvent en Afrique. Les ressources de l’IDA permettent d’apporter des changements positifs dans la vie de 1,5 milliard de personnes résidant dans les pays éligibles à son aide. Depuis sa création, l’IDA a soutenu des activités dans 113 pays. Le volume annuel des engagements est en constante augmentation et s’est élevé en moyenne à 18 milliards de dollars au cours des trois dernières années, 54 % environ de ce montant étant destinés à l’Afrique.

Laisser un commentaire