Accueil Société Burkina: Jah Press en deuil, soutenu par ses amis de ISAF

Burkina: Jah Press en deuil, soutenu par ses amis de ISAF

3387
0
Des membres de ISAF ont apporté le soutien de l'association, à Jah Press

Tasséré Soré, le patriarche, est décédé. L’information, relayée par les réseaux sociaux et la magie de internet, a tout de suite suscité beaucoup de compassion à l’endroit des proches du défunt. L’homme a été rappelé à Dieu, le jeudi 22 octobre 2020, aux environs de 7h, dans son village, Tampouy Yarcé Zitenga, dans la province de l’Oubritenga.

Le « vieux » Tassere Soré, n’est plus

Le «vieux» comme on l’appelait familièrement, était le papa de Salfo Soré alias Jah Press, qui n’est autre que le responsable de l’agence de communication et d’événementiels, BIZART Productions et le promoteur des «Kundé», la mythique cérémonie de récompenses des artistes du Burkina Faso, de la diaspora et du monde. Ce 25 octobre, les amis «isafiens» de Jah Press, mobilisés autour de leur président, Arouna Nikiema, ont saisi l’opportunité d’un dimanche ensoleillé, pour apporter leur soutien moral au «jeune orphelin», comme ils l’ont surnommé, histoire de détendre l’atmosphère de deuil. C’est donc au nom de tous les membres, que Saïdou Tiendrebeogo, le vice-président de l’association, Investisseurs sans frontières (ISAF), a pris la parole pour réaffirmer tout leur soutien au Commissaire général des Kundé. «Jah Press appartient à la famille ISAF, qui est toujours aux côtés des siens, dans les moments de joie comme ceux douloureux», a rappelé, avec la sobriété qui seyait à ses instants, Saïdou Tiendrebeogo, avant de souhaiter que l’âme de «notre papa repose en paix».

Un «doua», prière pour le repos de l’âme du disparu, est prévu pour le dimanche 8 novembre prochain, à Tampouy Yarsé/Zitenga.

Par Wakat Séra

Laisser un commentaire