Accueil Société Burkina: Jean-Bosco Kienou passe le flambeau  de la Police nationale à Dieudonné...

Burkina: Jean-Bosco Kienou passe le flambeau  de la Police nationale à Dieudonné Ouattara

Le ministre de tutelle remettant le drapeau au directeur général de la Police entrant, le contrôleur général Dieudonné Ouattara

Le nouveau directeur général (DG) de la Police nationale du Burkina Faso, Dieudonné Ouattara a été installé officiellement dans ses fonctions le mercredi 12 janvier 2022 à Ouagadougou. À peine installé, le désormais patron de la Police nationale se dit conscient des défis liés à son nouveau poste, notamment ceux liés à l’insécurité. 

Le contrôleur général de la Police, Dieudonné Ouattara, nommé en Conseil des ministres le 5 janvier 2022, a été installé officiellement dans ses fonctions par le ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Sécurité, Maxime Koné.

M. Ouattara, 24e directeur général de la Police nationale depuis la création de l’institution en 1949, a remplacé Jean-Bosco Kienou qui a occupé ce poste du 5 mai 2017 au 7 janvier 2022. Le contrôleur général de la Police, Dieudonné Ouattara, a souligné les dissensions et clivages internes qu’a traversés le corps et qui ont mis à mal sa cohésion sociale.

De ce fait, il a invité l’ensemble des policiers à l’union sacrée et une vision axée sur les résultats dans l’intérêt supérieur du corps. «Commissaires, officiers, sous-officiers, n’oublions pas que la Police nationale est notre bien commun et que nous devons préserver son image dans l’unité et la discipline» a-t-il déclaré.

À l’adresse de ses futurs collaborateurs, le directeur général de la Police, a rappelé que «la Nation attend beaucoup de nous et il ne doit pas y avoir de place pour les guéguerres et les intérêts personnels. Notre credo doit être l’intérêt général de la police et la satisfaction des populations».

Par ailleurs, le  contrôleur général Ouattara a promis des réformes structurelles dans le corps afin de redorer le blason de la Police dans l’opinion publique burkinabè. «Nous devons œuvrer à un changement de la perception que les populations ont de notre corps en matière de corruption en bouleversant le classement du REN-LAC», a souhaité le nouveau responsable de la Police.

Il a, par ailleurs, rassuré ses frères d’armes que son institution mettra tout en œuvre pour les soutenir et ainsi jouer sa partition dans la lutte contre l’insécurité.

Avant de clore son tout premier discours en tant que premier responsable de la Police nationale, Dieudonné Ouattara a rendu un vibrant hommage à son prédécesseur pour le travail abattu. Tout en le félicitant pour les nouvelles fonctions auxquelles il est appelé, le directeur entrant a pris l’engagement de capitaliser et de renforcer les acquis engrangés sous son leadership.

Par Lassané SAWADOGO (Stagiaire)

Laisser un commentaire